Urgences lors de la mission médicalisée en Casamance

Alors que nous assurions la consultation au poste de santé de Kouba sur les îles Karone deux patientes sont arrivées  en même temps dans un état critique…

La première, une fillette de 7 ans environ, trouvée de bon matin par sa famille, dans un état comateux…Sa glycémie contrôlée immédiatement était extrêmement basse; une perfusion de sérum glucosé fut mise en œuvre  rapidement, non sans difficultés car les veines étaient introuvables sur cette patient en état de choc et en forte hypotension…

Peu à peu, sous perfusions et sous médications, l’état semblait s’améliorer avec  réascension de la glycémie mais la patiente restait dans un état stuporeux qui nous a fait envisager une cause toxique: médicaments psychotropes? Médicaments traditionnels? Pas d’intoxication alccolique -cela nous est arrivé dans ce village de trouver un gamin en coma ethylique après absorption du « sum-sum » parental (eau de vie locale)! – aucune cause évidente retrouvée…Test du paludisme négatif…En fin d’après-midi, l’enfant sortait enfin de son coma pour se retrouver rapidement en rétention d’urines, avec un impressionnant globe vésical – spontanément évacué, heureusement – et « plonger à nouveau » dans un état stuporeux si bien que nous nous sommes résignés vers 19 heures à l’évacuer avant la nuit en pirogue et ambulance vers l’hôpital de Ziguinchor où elle est arrivée après minuit.

Le service de pédiatrie semble n’avoir, pas plus que nous, trouvé une étiologie à ce coma toxique qui n’était certes pas une hypoglycémie purement et simplement. L’enfant va bien désormais, ce qui l’essentiel mais nous nous demandons bien ce qui a bien pu se passer…

A suivre

Pirogue ambulance mise à disposition des îles Bliss et Karone – lors de son inauguration en janvier 2009 – par laquelle a été évacuée la fillette jusqu’à Kassel où, « au bout du goudron » l’attendait l’ambulance de Diouloulou à destination de Ziguinchor.

Présentation de notre association en date du 23 décembre sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.