Hémoglobinopathies protectrices des formes graves du Paludisme

 

Dans l’édition en ligne de la revue « Science  » cette intéressante publication :

http://www.sciencemag.org/content/early/2011/11/09/science.1213775

Il est connu depuis 1940 que la patients atteints d’anémie falciforme sont plus résistants au Paludisme…

Les hémoglobines anormales S (responsables de l’anémie falciforme) et C protégent des formes sévères de Paludisme à Plasmodium Falciparum.

Les auteurs (scientifiques de l’Université d’Heidelberg) montrent que ces hémoglobinopathies, liées à une mutation héréditaire, perturbent le système qui conduit les protéines du parasite  à la surface des hématies qu’il a infectées. Les produits d’oxydation de l’hémoglobine inhibent la polymérisation de l’actine , empêchant ces protéines adhésives du parasite  de s’échapper des globules et engendrent ainsi une moindre fixation sur la paroi des vaisseaux, jouant sans doute une action protectrice contre les formes graves du paludisme (Neuro paludisme)…

Présentation de notre association ANIMA en date du 28 février sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *