Colisage pour la Casamance

Hier samedi Dominique, notre cardiologue, a accepté de m’accompagner toute la journée. ANIMA devait impérativement livrer trente colis préparés pour la Casamance afin qu’ils soient palettisés en vue de les placer dans le container qui les acheminera prochainement pour livraison à nos partenaires.

Nous pensions au départ les confier  à un groupe de voiliers quittant la Ciotat pour Ziguinchor, mais cela n’a pas été possible devant la défection de trois de ces bateaux. Notre espoir s’est alors reporté sur nos amis de La Déferlante qui envisageaient, comme les années précédentes, de descendre depuis Toulon avec leur grand voilier Patriac’h ainsi qu’ils l’avaient déjà fait plusieurs fois. Mais ce bateau  en acier est  un vieux voilier qui a énormément navigué; il a fallu qu’à Tunis, faisant eau de toutes parts,  il soit mis en cale sèche pour pouvoir changer nombre de  tôles vaincues par la rouille…

Nous nous sommes alors retournés vers les associations Lydie et Sourire d’enfant

http://www.meetingpointpour1souriredenfant.org/

qui expédient un container au Sénégal en regroupant les envois de plusieurs associations dont AMK. Nous avons été acceptés chaleureusement dans  cette entreprise mais il fallait impérativement que ces trente colis parviennent à l’association au plus tard ce week-end. Notre ami Christian qui nous a grandement aidés depuis plusieurs années n’a pas eu le temps de se retourner, vu le délai si court pour faire transporter notre colisage. Il ne restait plus qu’à assurer nous même ce transport…

Pierre  a mis à notre disposition, une fois de plus, sa confortable camionnette que nous avons chargée avec lui et Sophie vendredi. Samedi nous nous retrouvions sur l’aire de Montélimar sud, Dominique (venu d’Orange) et moi (parti de Nyons), pour filer vers la Seine et Marne. 1315 km aller et retour dans la journée en nous relayant au volant pour déposer nos colis confiés à Agnès et ses amis pour la « palettisation »…

Nous n’aurons pas vu le soleil de la journée conduisant sous un ciel bas et traversant de grandes zone de brouillard…

Nous expédions ainsi des colis pour l’hôpital régional de Ziguinchor, des instruments d’optique pour le centre ophtalmologique de Bignona (où nos ophtalmos Dominique et Corinne terminent ce jour leur campagne d’interventions sur les cataractes)

 

et Notre précédent envoi sur Bignona

enfin pour ANIMA d’autres paquets dont la lampe à fente itinérante que nous avions rapatriée en mai, justement sur « Patriac’h »: notre ami Michel a pris en charge la réfection complète de l’appareil; Mireille, qui l’avait récupéré en mai, a profité de notre présence à Marseille lors de la journée humanitaire de « Santé Sud » vendredi dernier pour nous le rapporter…Bien sûr la grande boite en bois, confectionnée en Casamance, a dû être consolidée par Pierre  avant que tous deux nous ne puissions installer en la calant efficacement la lampe à fente: auparavant Olivier, ophtalmo qui nous a accompagnés par deux fois lors des missions sur les îles, s’était déplacé pour constater la réfection parfaite de « l’engin »…

Transport dans les îles de la lampe à fente, sur la tête d’une femme, en parfait équilibre

Font partie du matériel un tonomètre à air et un autoréfractomètre confiés par Dominique et Corinne.

Merci à tous ceux de Sophie à Mireille, d’Olivier à Pierre, de Michel à Dominique sans oublier bien sûr Lyliane toujours attentive à mes côtés, qui nous ont permis de livrer à temps tous ces matériels et consommables…

Présentation de notre association ANIMA en date du 28 février sur ce blog.

Comments

  1. Magnifique cette chaine d’entr’aide qui a permis de trouver une solution et de permettre sa réalisation sous la direction d’Yves qui ne renonce pas devant les accumulations de difficultés! cela me rappelle la fable du Colibri…on pourrait la publier à nouveau sur le blog!
    Bravo à tous!
    Mireille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *