Un infirmier en mission sur les îles de Basse Casamance (2)

Le 24 novembre nous avons commencé la diffusion de la narration par Philippe de sa mission d’octobre à nos côtés en tant que « I.D.E. » (Infirmier diplômé d’état). Nous poursuivons…

<<<En faisant le voyage à bord de ce navire, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour son prédécesseur le JOOLA qui a coulé au large de la Gambie le vendredi 27 Septembre 2002: ce naufrage, plus grande catastrophe maritime de tous les temps, a coûté la vie à 1953 personnes lors d’une tempête tropicale. Seules 64 passagers  ont pu être sauvés par les pêcheurs venus leur porter secours.

Construit en Allemagne « Le Joola » était un transbordeur d’eaux côtières de 1.532 tonnes, 79m50 de long, une largeur de 12m50 et un tirant d’eau de 3m10. Sa cale de chargement de 450 m3 pouvait emporter 550 tonnes de marchandises, dont une dizaine de véhicules. Immobilisé depuis le 13 septembre 2001, pour la réparation d’avaries mécaniques et le remplacement de son moteur bâbord, « Le Joola » avait repris la liaison Dakar-Ziguinchor le 10 septembre 2002.

joola-2.1291026842.jpg

Cette catastrophe fut d’autant plus meurtrière qu’ un nombre important d’enfants et de jeunes se trouvaient à bord: il s’agissait de la rotation de  rentrée scolaire et universitaire à Dakar. La jeunesse casamansaise à ainsi payé un lourd tribut dans cette catastrophe dans laquelle beaucoup de familles  ont perdu plusieurs de leurs enfants.

Ce naufrage est bien présent dans ma mémoire car j’étais à Dakar cette nuit-là, sur mon voilier basé au Cercle de Voile de Dakar, où nous suivions le périple du navire grâce à nos radios maritimes.

À bord du « Aline Sitoé Diatta », la nuit de navigation fut calme; nous étions pourtant à la fin de la saison des pluies (l’hivernage) sous un ciel  toujours menaçant.

Nous franchissions la passe à l’entrée du fleuve Casamance à 6 heures du matin par le chenal parfaitement balisé. Le soleil se levait à peine alors que nous commençions la remontée du fleuve Casamance. C’est un spectacle toujours magnifique que ces paysages de toute beauté aux couleurs extraordinaires. J’ éprouve toujours un réel plaisir à me retrouver ainsi à effectuer ce voyage en bateau. La remontée de ce fleuve à quelque chose de magique.>>>>

Sur ce blog à la date du 15 novembre vous est présentée notre association ANIMA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *