Mission de janvier 2010 en Casamance N° 15

Le catamaran file directement depuis Diogué sur Pointe StGeorges cependant que la pirogue se détourne sur Nioumoune pour récupérer de l’eau, des médicaments et prendre Michel, dentiste qui a terminé ses travaux de consolidation du ponton ainsi que Valérie, épouse de Hyacinthe et le petit Keziah qui viennent passer 24 heures avec nous.

Immense surprise et fort désappointement en  arrivant à la Pointe : le grand chapiteau de chaume qui ornait l’hôtel, jamais terminé où nous avions l’habitude de nous installer pour travailler, a brûlé : afin de préparer notre venue  on a mis le feu, voici quatre jours, aux herbes folles devant la plage pour dégager la place et faire fuir les éventuels serpents (cobras)…le vent s’est levé, les flammèches ont gagné le toit qui s’est embrasé et s’est effondré complètement. C’est la fin de l’anéantissement de cette superbe structure…Je me dis en un second temps, la surprise passée, que le toit avait commencé à se détériorer inexorablement et risquait de tomber : cet incendie a le mérite d’avoir fait proprement et rapidement un travail de nettoyage qui devenait finalement indispensable pour éviter un accident…Nous avions défilé devant la pointe voici trois semaines avec le ferry puis en sens inverse sur la pirogue. Il est vrai comme je le disais à Anne que, vu du fleuve, le spectacle était presque grandiose mais qu’à venir contempler de plus près ce grand toit mité on se retrouvait fort déçu…

646.1271250859.JPG

Un couple d’allemands est arrivé là, par la mauvaise piste de Mlomp, sur un 4/4 aménagé en habitation ambulante avec tente sur la galerie du toit. Leur gamin de 4 ans caresse longuement un des chiens du village et lui triture la truffe sans que les parents réagissent, inconscients des risques encourus par l’enfant ! Je me permets d’intervenir pour leur expliquer qu’ici tout comme chez nous en Europe, les chiens peuvent être dangereux et transmettent nombre de maladies tout en pouvant mordre à tout moment…La rage existe en Afrique (même si je pense que cette région des îles est plutôt protégée) ce qui impose de se tenir à distance ! C’est bien de voyager librement mais un peu de discernement ne saurait nuire !

Présentation d’ANIMA à la date du 12 janvier sur ce blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *