Mission de janvier 2010 en Casamance N° 13

dscn3755.1268381009.JPG

A Diogué, sur le chemin vers la case de santé…

Les consultations se poursuivent.

Gérard reçoit une  femme qui utilise quotidiennement des crèmes éclaircissantes : le résultat est désastreux car la peau, éclaircie il est vrai, est toute irrégulière avec des placards noirs prurigineux ; de plus sous l’influence sans doute de la cortisone qui, appliquée en pommade, passe pourtant dans la circulation générale, le taux de glycémie est perturbé : d’ici que notre patiente qu’il faut contrôler bien sûr se retrouve avec un diabète de surcroît !!

Notre électrocardiographe nous permet de poser des diagnostics débouchant sur des traitements adéquats: une FA (fibrillation auriculaire ave arythmie complète) et un accès de tachycardie de maladie de Bouveret.

Le silence qui nous permet un travail agréable est souvent rompu ! Enfant qui s’est tranché le bout du pouce gauche avec la machette qui lui servait à ouvrir une noix de coco ; autres hurlements pour une petite lorsque Catherine essaie de panser un orteil infecté après une malencontreuse ablation de puce chique par la grande sœur ; d’autres hurlent pour moins que cela et en particulier le passage sur la balance déclenche des séances de cris stridents…Les dentistes ont fort à faire avec certains parents qui utilisent immédiatement la manière forte et tabassent leur gamin s’il n’est pas coopérant alors qu’un peu de patience et de diplomatie permet le plus souvent d’assurer les soins nécessaires ; là encore cela finit par des hurlements épouvantables !

Repas après 14 heures à l’école

p1000255.1268302616.JPG

tout près de l’océan dont les rouleaux se font entendre à bonne distance. Crevettes et petits mulets grillés au feu de bois. La lune est pleine au dessus du bolong et du voilier. Pas de consultants l’après midi : pêcheurs et villageois  traitent le poisson (séchage et fumage) sur l’immense plage. C’est l’occasion d’un bain dans une eau à 24° ; il faut veiller aux courants d’autant que les coefficients de marée montent et qu’on  sait que dimanche et lundi  le « coeff » sera de 114 ce qui est très important ; un palmier sur la berge a déjà basculé ;

dscn3761.1268380808.JPG

sa galette n’est plus retenue que par les quelques racines qui n’ont pas encore cédé et on se dit qu’il ne tardera pas à tomber complètement, victime de l’avancée de la mer sur la rive et ce peut-être dés cette prochaine grande marée.

Nouveau cas de crèmes éclaircissantes chez une jeune femme qui vient de faire deux fausses couches et dont on peut se demander si le cosmétique utilisé n’est pas en cause…Nous vous souvent entretenu sur ce blog des méfaits de cette pratique de blanchiment de leur peau utilisés par les femmes sous prétexte de coquetterie. Les Ghanéens exilés ici pour travailler à la pêche ne parlant pas les langues sénégalaises ; on s’en sort avec l’anglais mais  le leur est plutôt précaire ; enfants avec rhinopharyngite, otites traînantes, femmes enceintes qui ne suivent pas les CPN, ne se font pas revacciner contre le tétanos, ne savent rien de la date de leurs dernières règles…et pourtant gentillesse inaltérable qui se dégage de ces patients exilés pour un dur labeur…

Nombreux problèmes oculaires : patients atteints de cataracte, de pterygion, de conjonctivite de trachome ; une femme raconte une histoire invraisemblable de piqure par un soignant dans l’œil qui s’est mis à saigner et à se vider : le résultat est là d’un œil mort recroquevillé…Qu’a-t-il bien pu se passer ?

 

Présentation de ANIMA à la date du 12 janvier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.