Mission médicalisée sur les îles de Casamance en Janvier 2009 Chapitre 3

Malgré la journée fériée en raison du Nouvel An musulman, nous pouvons cependant, et c’est une bonne chose, réserver nos places sur le ferry qui nous amènera en fin de mission de Ziguinchor à Dakar pour le vol de retour vers la métropole.

dscn6624.1234778732.JPG

Samuel, frère de Hyacinthe m’accompagne chez leur frère aîné François, sorti tout récemment de l’hôpital après y avoir été opéré: il ne va pas bien du tout. Je me rends compte qu’il est en phase terminale et ne tardera pas à quitter ce monde sans endurer trop de souffrances…Les soins palliatifs, parfois bien mal  pratiqués chez nous, ne le sont absolument pas ici: la douleur est peu prise en charge d’autant que les morphiniques ne sont pas accessibles: je ne peux que conseiller les changements de position pour soulager les escarres, les soins de bouche, le recours au Paracétamol et puis l’accompagnement du patient, la compassion et l’amour.

dscn6581.1234846724.JPG

Sur les heures de midi la grande pirogue de Hyacinthe est chargée de toutes nos affaires. La plus grande partie de l’équipe se répartit  sur les deux voiliers

photos-emeline-janvier09-014.1234847934.jpg

et s’y installe confortablement pour le voyage jusqu’à Nioumoune; trois d’entre nous s’installent sur la pirogue ambulance destinée aux îles Karone et Bliss: les militaires sénégalais ont assuré sur un bateau de la marine nationale l’acheminement de l’embarcation, depuis l’entreprise dakaroise qui l’a fabriquée, pour la livrer en Casamance. Nous aurons l’occasion d’en parler longuement plus loin…

dscn6601.1234846847.JPG

Cette pirogue de 7 mètres déjauge parfaitement et plane  par sa partie avant sur l’eau ce qui assure un voyage des plus rapide. Nous nous rendons compte qu’un moteur de 40 CV  est vraiment trop puissant: pour l’usage entre les îles un moteur moins puissant fera parfaitement l’affaire.Progression sans problèmes en admirant au passage les oiseaux sur les pirogues au mouillage tout au long de la Casamance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *