Mission médicale en Casamance – octobre 2008 – chapitre 14

A  chacune de nos missions nous sommes escortés par un ou deux intendants qui prennent en charge cuisine, vaisselle, rangements. Comme nous n’avons personne cette fois pour jouer ce rôle Anouck s’était proposée et nous accompagne donc depuis Kouba. Européenne, qui s’est installée à Nioumoune dans une famille de Ouback, elle vit comme une Casamançaise dans des conditions, me semble-t-il, plutôt difficiles et peut-être précaires. Elle assumera parfaitement son rôle, obligée de se lever de bonne heure, elle qui n’aime probablement pas vraiment cela. Elle était il y a peu en métropole et voulait rapporter pour ses ouailles des vêtements dont une partie arrivera finalement sur un des voiliers qui a accepté de convoyer pour ANIMA matériel et consommables.  Les gamines qui apportent l’eau depuis le puits pour nos ablutions et la cuisine

1-mission-oct-2008-mireille-058.1228725472.jpg

sont ravies de la trouver…

dsc03081.1228726352.jpg

Nous travaillons donc à deux cabinets médicaux par manque d’interprètes et avons bien du mal à fixer auprès de nous Arsène et Nicolas,

dsc04430.1228725705.jpg

les ASC (agents de santé communutaires) de Kouba et de Hillol appelés sans arrêt à je ne sais quelles tâches ou dérangés par leur téléphone portable! Depuis un an Orange a investi massivement pour la diffusion du téléphone portable. Chacun maintenant dans tous les villages n’a plus qu’une idée en tête: trouver où et quand recharger la batterie du portable.

dsc03083.1228726423.jpg

La très belle installation réalisée par l’état espagnol à Niouùmoune ne sert pratiquement qu’à cela sans que les responsables songent à mettre en place un droit même minime pour le rechargement qui permettrait de mettre de côté de l’argent pour l’entretien futur et les réparations à venir. Nous verrons ainsi à Haer, en fin de séjour l’installation mise en place par ANIMA en 2005 grâce à Gérard et Jean complètement sabotée par un « toubab voileux » qui a supprimé tout bonnement un relais et l’interrupteur faisant en sorte que le convertisseur travaille jour et nuit même lorsqu’il n’y a pas de fourniture de courant nécessaire; à ce train-là le convertisseur a bien évidemment rendu l’âme! Plus de courant, plus de charge possible pour les téléphones mais surtout maternité sans éclairage ce qui était la finalité de cette installation! Désolant et cette fois par l’inconscience d’un blanc qui doit bien se moquer de ce fait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *