Mars 2008 Mission médicalisée en Casamance Chapitre 14

Mercredi 19 Mars

Départ pour Boune…

embarquement-saloulou.1211529550.JPG

L’ancre est engagée et il faut bien des manœuvres pour pouvoir hisser à bord le grappin et partir enfin. Nous allons tel Magellan qui s’engageait dans toutes les baies qui s’offraient à lui pour trouver le passage vers le Pacifique, explorer un par un les bolongs qui se présentent sans trouver le bon qui nous mènerait à Boune. Blake est perdu tout comme Hyacinthe déjà venu une fois qui pensait parvenir à retrouver l’itinéraire ; nous rebroussons donc chemin pour retrouver le grand bolong de Kouba dont nous savons qu’il mène à Boune…Sous le soleil toute l’équipe prend la chose avec bonne humeur d’autant que nous improvisons une halte pique-nique sur une petite île où campent des pêcheurs sous des huttes plutôt sommaires. Au moins serons nous à l’ombre un moment à déguster sardines et « Vache qui rit »…Après sept heures d’une bien longue navigation nous arrivons donc enfin au petit village de Boune qui nous reçoit avec les plus grands honneurs. Petit village charmant, rue des plus propres, accueil chaleureux. Dire que nous n’avons trouvé personne à Saloulou pour nous servir de guide!

bounes-danses.1211529918.jpg

Nous serons rejoints par Jacques le dentiste qui pris le parti de la perfection : il n’entend absolument pas « bricoler » et veut œuvrer comme s’il était à son cabinet en Dordogne ce qui, il l’avoue bien volontiers n’est guère praticable lors d’une mission itinérante d’île en île. Il a fait l’acquisition d’un matériel de pointe qui tient dans une valise et peut ainsi, après une installation plutôt longue, travailler dans le plus grand confort avec aspiration, turbine etc.

J’avais pu lire sur une revue de la MACSF (notre mutuelle) un article des plus élogieux sur ses activités au Sénégal et lui avais écrit. Quelques mois plus tard alors que je n’espérais plus de réponse, Monique médecin de Marseille m’a laissé un mail que j’ai trouvé au cybercafé de Ziguinchor début Janvier. Jacques se proposait de venir avec elle nous rencontrer pour voir comment nous pourrions collaborer. A mon retour nous avons donc pu prendre RV à Nyons où tous deux sont venus me retrouver. C’est ainsi que Jacques a décidé puisqu’il venait en Casamance de se joindre quelques jours avec nous s’intégrant à notre mission ce qui m’a permis de lui délivrer un ordre de mission en règle qui allait grandement lui faciliter l’acheminement de son précieux matériel. Tout se passera au mieux et Jacques envisage, il nous l’a dit en nous quittant, de participer à l’une de nos prochaines missions où il sera bien entendu le bienvenu.

L’association Kafo’Saze près de Nîmes travaille sur Boune. Robert un des piliers de l’association demeure non loin de Nyons où je le rencontre sur le marché lorsque j’y accompagne mon épouse pour jouer les porteurs…Nous nous étions rencontrés à Yzeure et tout est donc parfaitement transparent dans notre venue à Boune où il est absolument indéniable que Kafo’Saze apporte énormément de sérieux et de professionnalisme. Nous continuerons à travailler ensemble en toute amitié.

mout-mout-400.1211529630.jpg

http://www.kafosaze.fr 

 

Tout comme à Boune les mout-mouts sont là et nous gâchent quelque peu le séjour ! On a beau essayer de les enfumer près des tentes en faisant brûler des palmes, nous ne parvenons pas à nous en protéger vraiment. Dominique et moi sommes logés au campement de bonne tenue cependant que Jean le Directeur de l’école reçoit nos infirmières ravies de pouvoir délaisser leur vaste tente. Nous assurerons grâce lui la visite en médecine scolaire des enfants du village dans les meilleures conditions.

sandra-et-gamins.1211529869.JPG

Nous savons enfin qu’après de multiples tergiversations nos cantines de médicaments sont arrivées à Nioumoune. Merci AGS, merci monsieur Boulnois et Natacha qui fut ma patiente interlocutrice tout au long de ces folles journées où nous ne parvenions pas à avancer dans nos démarches…Kim part en pirogue avec Blake pour récupérer les médicaments qui nous sont indispensables pour la fin de la mission et qui allaient justement nous manquer.

Association ANIMA

adresse mail: anima@anima-ong.fr 

site Internet  http://www.anima-ong.fr

Tél.: 04 75 26 32 23

Comments

  1. je m’appelle balbine oliva tabar je suis de niomoune je vous remercie beaucoup pour le soutien que vous apportez à nos village abondonnés à eux même. Je sais que c’est très difficile : une chaleur acclablate, les mouts mouts etc sans compter les pour aller d’une ile à une autre vraiment merci seul dieu peut vous payer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *