Mars 2008 Mission médicalisée en Casamance Chapitre 6

Jean, ORL

jean-orl.1208273660.jpg

que je connais fort bien pour l’avoir longtemps « pratiqué »lorsqu’il venait exercer à Nyons où il tenait un cabinet secondaire , donne rendez-vous pour le lendemain à une jeune femme qui présente un très gros kyste sébacé du pavillon de l’oreille, un peu en battant de cloche:

intervention-orl.1208274267.JPG

il en assurera brillamment l’exérèse pendant que nous nous consacrons à la consultation, Mireille Dominique et moi puisque les enfants de l’école ne sont toujours pas là et que nous avons renoncé à la médecine scolaire. Laquelle nous a cependant permis de « tomber » sur un spectaculaire cas de gale surinfectée dont on ne comprend pas que l’enfant n’ait pas été pris en charge plus tôt et ait continué à fréquenter sa classe…

gale2.1208592779.JPG

 

Nos trois infirmières revoient avec stupéfaction le gamin à qui elles avaient confectionné la veille un magnifique pansement pour son gros orteil déchiqueté ; le pansement n’est plus qu’un infâme torchon plein de poussière et de sable…

En ce samedi nous attendons l’équipe du district de Diouloulou qui a annoncé sa venue pour venir installer au poste de santé le nouveau titulaire. Le médecin-chef n’a pu se joindre au groupe arrivé fort tard sur le coup des quinze heures mais il est représenté par le superviseur du district accompagné de différents responsables ; nous retrouvons également Marie-Désirée, l’ancienne matrone de Nioumoune devenue sage-femme, Awa la sage femme de Kafountine qui gère la formation de notre fidèle Emma comme matrone et agent de santé, Camara l’infirmier chef de poste de Kafountine qui m’avait accueilli en Octobre lors de mon Nioumoune à Diogué en passage sur ses terres, et enfin Moussa le nouvel infirmier qui découvre le village et le poste de santé envahi par ANIMA !

Longs discours pendant plus d’une heure et demi pour annoncer la nécessaire collaboration entre le nouveau titulaire et le comité de santé ainsi que entre l’agent de santé Khalifa en poste depuis longtemps et son nouveau patron. Nous espérons qu’après une année entière sans infirmier, la présence de Moussa va permettre une prise en charge correcte des problèmes de santé du vaste territoire qui va depuis passant par Haer, Bakassouk jusque Hitou.

Cela tombe bien que ANIMA justement soit présent à Niomoune à cet instant car nous n’avons pas cessé de harceler les autorités médicales de la région et du district pour qu’intervienne enfin cette nomination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.