Mission médicalisée en Janvier 2008 Chapitre 15

Dimanche 22 janvier 08

Arrivés hier après-midi à Diogué à bord de deux pirogues

 

arrivee-dio.1204258323.jpg

nous commençons à travailler ce dimanche matin dans la nouvelle case de santé qui en est toujours au même point que lors de notre passage voici un an c’est-à-dire qu’elle n’est toujours pas fonctionnelle alors que le bâtiment est quasiment terminé…

dio-case-de-s.1204257998.jpg

Il commence même à se détériorer avant de commencer à fonctionner et d’être équipé !…Sera-t-il vraiment un jour ouvert et inauguré? Gilbert l’agent de santé qui travaille toujours dans un antre sombre et à l’étroit n’a même pas songé à s’y installer et à y transférer sa pharmacie ; nous lui conseillerons de le faire désormais sans plus attendre d’autant qu’il sera dans des locaux neufs mieux éclairés et plus à l’aise. André notre représentant sur place qui nous surprend toujours par le ton aigu de sa voix a organisé au mieux notre venue mais il faut encore, comme toujours, finir d’aménager les lieux…

 

dio-meubler-la-case-400.1204258372.jpg

et nous ne tardons pas à pouvoir entamer les consultations même si la distribution des tickets s’avère quelque peu laborieuse.

Nous revoyons la petite qui s’était brûlée le ventre et dont le ventre a remarquablement cicatrisé. Nous reprenons contact avec la colonie ghanéenne qui ne parle que l’anglais mais l’on parvient à s’en sortir…Nous avons décidé cette année de ne pas voir les enfants en visite de médecine scolaire puisque nous ne sommes que deux généralistes mais les instituteurs accoutumés à cette pratique ont tout préparé. Nous leur confirmons que nous ne verrons que les enfants se déclarant malades mais c’est trop leur demander manifestement que de tenter d’effectuer un tri pour ne nous adresser que les enfants vraiment malades. Cela va créer un cafouillage et pour s’en sortir nous décidons que la journée du mardi sera réservée aux enfants malades uniquement et aux urgences adultes…D’ailleurs après cet exercice nous en viendrons à la conclusion que l’an prochain ce sont les parents qui décideront s’il faut oui ou non prendre un ticket payant et nous montrer leur enfant…à moins bien sûr que nous soyons assez nombreux pour envisager d’organiser une séance de médecine scolaire.

dio-salle-dattente-400.1204258593.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.