MISSION en Casamance du 25 Septembre au 23 Octobre 2007 Chapitre 9

Le blog reste un empilement d’articles et il vous faut remonter le fil du temps pour trouver les articles antérieurs…

Camara m’escorte jusqu’au départ du taxi après mes adieux à Emma. Il faut attendre que quatre personnes se présentent pour qu’une fois rempli le taxi parte, cahin-caha comme souvent les véhicules africains …celui-ci assure d’ailleurs une liaison régulière plusieurs fois par jour de Kafountine à Diouloulou. Il joue les omnibus, déchargeant et prenant en charge plusieurs personnes lors du parcours et me dépose, selon les instructions de Camara, tout juste devant le logement des soignants locaux, en fin de matinée. Retrouvailles avec Marie-Désirée que je connais depuis 7 ans pour l’avoir rencontrée lors de ma première venue à Niomoune alors qu’elle était la matrone locale. Elle a effectué entre-temps ses études de sage femme à Dakar et la voici depuis une année sage-femme du district de Dioloulou qui vient d’être créé.

mdesiree.1194676489.jpg

Son médecin-chef est le Dr Diedhiou actuellement en formation aux USA. Il avait fait, lors de notre mission de Janvier, le déplacement jusqu’à Niomoune pour nous rencontrer. Je vous invite d’ailleurs à consulter le commentaire flatteur qu’il a déposé sur notre blog, le 26 Juillet dernier après notre entrevue des plus cordiales.

 

« Bonjour Dr Menguy,

Je suis tres heureux d’acceder et de lire les articles du blog de ANIMA et vous remercie encore une fois pour les efforts colossaux et le soutien croissant que votre association deploie dans cette partie sud du Senegal deja en proie a une situation sociale des plus catastrophiques. Je tiens a vous renouveler tout mon soutien et ma volonté de ne menager aucun effort pour vous accompagner tout le long de votre action en Casamance. Le seul regret est que je vais encore etre absent pour six mois mais je reviendrai finir ce que nous avons commencé ensemble. Veuillez transmettre mes salutations a toute l’equipe de ANIMA et a bon courage!
Dr DIEDHIOU Balla Moussa »

Ce district doit être doté progressivement d’un hôpital et étendre ses compétences sur les îles Karone et Blisse fort isolées où nous exerçons justement. Il manque cruellement dans toute cette région de personnels soignants ; un premier effort pour la formation de matrones-agents de santé est en cours : c’est justement ce programme qui permet à Emma d’effectuer son année de formation à Kafountine avec le soutien d’ANIMA.

Marie-Désirée m’emmène à la petite case de santé et à la maternité adjacente. Le gérant du dépôt de Pharmacie est présent et j’en profite pour passer une commande de médicaments essentiels : j’ai pu joindre par téléphone portable l’équipe qui est à Niomoune et a inventorié les cantines de médicaments, lesquelles disposent maintenant d’un local spécifique construit par Blake au campement « Alouga », local que nous louons à Hyacinthe ;

depot-cantines-1.1194676437.JPG

 

Mireille m’a fait part que nous risquons de manquer d’antalgiques et d’antiinfflammatoires (dont nous faisons une grosse consommation, en particulier du fait de l’activité dentaire). L’équipe va gagner demain dimanche Kouba où je les rejoindrai en début d’après-midi par taxi jusqu’à Kassel puis trajet en pirogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *