Chapitre 22: mission médicalisée en Casamance en Janvier 2007

 

 

Des problèmes avec mon ordinateur ont perturbé l’édition de ce blog d’où retard et photos mal éditées: toutes mes excuses! On essaie de remettre les choses en ordre

 

 

Jeudi 25/01

Les Espagnols de Catalogne (ONG et Coopération) ont offert une maternité et une case de santé dont la construction vient de se terminer tandis que le logement de l’instituteur reste inachevé pour l’instant. L’agent de santé n’a pas encore pu être formé ce qui est bien dommage et c’est Elisabeth, la matrone, qui fait office de soignant mais a besoin absolument d’une formation. Pierre, le chef du village nous assure qu’ils ont tout fait pour obtenir ces formations ; mais devant la forte demande les hôpitaux d’Oussouye et de Ziguinchor n’ont pu accueillir les postulants. La formation serait peut-être possible à la mission de Mlomp mais le courant ne semble pas passer entre la sœur infirmière toubab et les villageois.

660.1174979110.JPG

Elisabeth comme interprète

Début du travail. Quelques patientes venues des environs sont arrivées dès cinq heures du matin pour être certaines d’obtenir leur ticket. Nous consultons dans les chambres tandis qu’infirmières et pharmaciennes se sont installées dans le grand bar ouvert vers la Casamance et elles y seront vraiment à l’aise pour déballer leurs caisses et cantines.

637.1175062237.JPG

Pharmacie

Nous avons visité la petite école installée depuis sa création l’an dernier dans une grande pièce. Michel aura confectionné rapidement les tables et bancs pour accueillir les 16 élèves de l’unique classe. Le jeune instituteur est très motivé et fait travailler au mieux, avec de bons résultats, ses élèves de 7 à 15 ans…

Il est fort agréable de se trouver ainsi tout au bord de la Casamance et de voir défiler quelques dauphins !

675.1174976062.JPG

Bords de Casamance, Jean François et son chien

Le chenal navigable est rétréci dans cette partie du fleuve et passe juste devant la rive si bien que nous voyons passer de nombreuses pirogues grandes ou petites, de rares voiliers, le Wilis, ferry qui assure la liaison avec Dakar, l’Oméga, cargo que nous connaissons bien puisqu’il a transporté nos cantines de médicaments du temps où il appartenait à Etienne, lequel l’a vendu à une société de Vannes ; de bleu il est devenu vert avec les initiales de la compagnie TMC.

644.1175002066.JPG

Cabinet dentaire

Regagner à marée basse l’annexe oblige à un bain de pieds dans la boue dans laquelle on s’enfonce vraiment profondément et que décrit bien le nom de « poto poto » attribué par nos amis ! Nous prenons nos repas de midi sur l’immense rotonde circulaire qui surmonte le bâtiment ; le toit pointu a perdu tous ses chaumes au grand déplaisir certainement des innombrables chauves-souris qui avaient trouvé là le gîte idéal ave vue imprenable sur le fleuve….

706.1175065957.JPG

Repas en terrasse…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *