Une nouvelle option médicamenteuse réduit la durée de traitement de la tuberculose même résistante

Une nouvelle option médicamenteuse réduit la durée de traitement de la
tuberculose même résistante

Le forum E-Med nous informe de cette avancée thérapeutique.

18.03.2015

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/03/18/une-nouvel
le-option-medicamenteuse-reduit-la-duree-de-traitement-de-la-tuberculose-me
me-resistante_746576?ecmp=NL_derniereheure_20150318&nlToken=K5L_T3dWxthXy99
-Pz2CB53vz7Xn11LfgDPrylbtr3KB71hhC4rxXMYgysxwczoGLxJCVCACAA%3D%3D#utm_sourc
e=qdm&utm_medium=newsletter&utm_term=&utm_content=20150318&utm_campaign=NL_
derniereheure

Un cocktail médicamenteux associant 3 molécules s’est révélé supérieur au
traitement standard pour éliminer, en un temps record, les bacilles
tuberculeux des crachats de malades atteints de tuberculose sensibles aux
antituberculeux classiques.

D’après les résultats de l’essai de phase 2b, publiés dans « The Lancet »

<http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(14)62002-X/
abstract>,

le nouveau protocole thérapeutique serait tout aussi efficace
chez les patients multirésistants. L’équipe est d’ores et déjà entrain de
recruter des patients pour une étude de phase 3 et, si les résultats sont
confirmés, l¹association médicamenteuse, baptisée PaMZ, permettrait de
réduire les durées de traitement à 4-6 mois. Actuellement, le traitement
standard dure en général 6 à 9 mois pour les patients pharmaco-sensibles,
18 à 24 mois pour les patients multi-résistants.

« Le PaMZ pourrait être particulièrement intéressant pour les patients
pharmacorésistants, en leur offrant une durée de traitement plus courte,
une absence de recours aux injections et des coûts de traitement réduits
de 90 % », note l¹auteur principal de l¹étude, Rod Dawson, de l¹Université
de Cape Town en Afrique du Sud.

Présentation de notre association ANIMA en date du 21décembre 2012 sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.