résolution contre les mutilations génitales féminines (MGF) par le comité des droits de l’homme de l’Assemblée générale de l’ONU

Le site Afrique en ligne nous  rend compte de cet événement important.

New York, Etats-Unis – Amnesty International (AI) a affirmé que l’adoption lundi d’une résolution contre les mutilations génitales féminines (MGF) par le comité des droits de l’homme de l’Assemblée générale de l’ONU est un atout majeur pour les organisations de la société civile qui luttent pour la fin de la pratique abusive.

«C’est la première fois que la troisième Commission de l’Assemblée, qui traite des questions sociales, humanitaires et de droits humains, adopte une résolution sur les mutilations génitales féminines», a déclaré mardi Amnesty dans un communiqué.

Le représentant d’Amnesty International à l’ONU, José Luis Díaz, a affirmé que le fait qu’une jeune fille puisse être maintenue immobilisée et mutilée est une violation de ses droits humains.

M. Diaz a déclaré que la résolution de l’ONU place les MGF dans un cadre de droits humains et appelle à une approche holistique, en insistant sur l’importance de l’autonomisation des femmes, la promotion et la protection de la santé sexuelle et reproductive et la fin du cycle de discrimination et de la violence.

La résolution formule des recommandations concrètes pour la prévention des mutilations génitales féminines, la protection des filles à risque, la lutte contre l’impunité et la fourniture de services de soutien à celles qui souffrent des conséquences à vie.

À cet égard, Amnesty International exhorte les gouvernements à mettre en œuvre ces recommandations sans tarder.

La résolution sur les MGF adoptée par la troisième Commission de l’Assemblée devrait être approuvée par la plénière de l’Assemblée générale en décembre.

Bien que n’étant pas juridiquement contraignantes, les résolutions de l’Assemblée générale de l’ONU représentent un poids moral et politique.

La MGF est courante dans 28 pays d’Afrique ainsi qu’au Yémen, en Irak, en Malaisie, en Indonésie et en Amérique du Sud.

Pana 28/11/2012

http://www.afriquejet.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2366:mutilations-genitales-feminines-ai-se-felicite-de-la-resolution-de-l-onu&catid=17:societe&Itemid=127

Présentation de notre ONG à la date du 23 décembre sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.