La poliomyélite en Afrique

L’OMS publie un rapport sur l’éradication de la poliomyélite dans la
Région africaine en 2011 dont nous fait part le forum ReMed.
Brazzaville, 23 mai 2012 – Le nombre de cas de poliovirus sauvage (PVS)
notifiés dans la Région africaine de l’Organisation mondiale de la Santé
(OMS) est passé de 657 cas en 2010 à 350 cas en 2011, ce qui représente
une diminution de 47 % de la charge due à la poliomyélite.

http://www.afro.who.int/fr/centre-des-medias/communiques-de-presse/item/4629-l’oms-publie-un-rapport-sur-l’éradication-de-la-poliomyélite-dans-la-région-africaine-en-2011.html

 

Le rapport indique que le Nigeria, seul pays d’endémie poliomyélitique
d’Afrique, a notifié 62 cas de poliovirus sauvage en 2011. Le nombre de
cas de polio a quasiment été multiplié par trois dans ce pays, lorsqu’on
compare le chiffre de 2011 aux 21 cas notifiés en 2010.

On a enregistré une forte hausse du nombre de cas de poliovirus sauvage au
Tchad, où 132 cas ont été notifiés en 2011, contre 26 cas en 2010.
L’Angola a pour sa part notifié cinq cas en 2011, en baisse par rapport
aux 33 cas signalés en 2010. La République démocratique du Congo a
enregistré une légère baisse du nombre de cas de PVS notifiés, avec 93 cas
rapportés en 2011, contre 100 cas en 2010. Tous ces trois pays ont été
classés dans la catégorie des «pays à transmission rétablie» – une
expression utilisée pour désigner les pays dans lesquels la poliomyélite
persiste pendant plus de douze mois.

Selon le rapport, de nombreux autres pays de la Région africaine ont connu
des flambées de poliomyélite liées à une importation de poliovirus sauvage
du Nigeria. L’Afrique de l’Ouest par exemple a notifié un total de 51 cas,
génétiquement liés à une importation de poliovirus sauvage originaire du
nord du Nigeria. La plupart des cas d’importation ont été notifiés en Côte
d’Ivoire (36 cas), alors que d’autres pays d’importation ont notifié un
nombre moins élevé de cas : il s’agit de la Guinée-Conakry (3 cas), du
Mali (7 cas) et du Niger (5 cas).

Le rapport, qui a par ailleurs confirmé la détection de cas de poliovirus
sauvage de type 1 au Kenya, au Congo et au Gabon, indique, d’une manière
générale, qu’un certain nombre de pays ont enregistré une augmentation
aussi bien du nombre de cas de poliovirus sauvage que de leur répartition
géographique. Même si huit pays ont connu des importations de poliovirus
sauvage en 2011, toutes les nouvelles flambées de poliomyélite ont été
interrompues dans les six mois suivant leur déclenchement, sauf dans un
pays : le Mali. Près de 530 millions de doses de vaccin
antipoliomyélitique oral indispensable ont été administrées à des
populations dans 30 pays au cours de l’année sous revue. Seize pays de la
Région sont parvenus à assurer une couverture nationale de 90 % par les
doses requises de vaccin antipoliomyélitique oral en 2011. En tout, 34
pays de la Région sont demeurés exempts de poliomyélite.

Le rapport attribue les progrès réalisés sur le front de l’éradication de
la poliomyélite en 2011 à un engagement politique de haut niveau, comme en
atteste la déclaration de soutien personnel à l’éradication de la
poliomyélite faite par les dirigeants des quatre pays prioritaires que
sont l’Angola, le Tchad, la République démocratique du Congo et le
Nigeria. En outre, au cours de la même année, les ministres de la Santé de
la Région africaine de l’OMS ont fait de la poliomyélite une urgence
nationale de santé publique, favorisant ainsi la mise en place d’une
riposte qui a permis de tirer le meilleur parti des ressources
additionnelles mobilisées.

L’appui de l’OMS et d’autres partenaires de la santé se sera également
avéré décisif. En effet, la contribution financière totale des partenaires
a été supérieure à US $233 709 925, la Fondation Bill et Melinda Gates
ayant fourni 57 % de ce financement. L’Angola, le Tchad, la République
démocratique du Congo et le Nigeria ont mobilisé plus de US $31 millions
pour financer leurs activités nationales d’éradication de la poliomyélite.

Le rapport fait également ressortir certains défis qui doivent encore être
relevés en matière d’éradication de la poliomyélite dans la Région
africaine. Ces défis comprennent l’inadéquation de la chaîne du froid, la
pénurie de vaccins, l’inefficacité de la collaboration transfrontalière,
l’insécurité et des résistances dans certaines zones, ainsi que des
activités politiques, notamment des élections, qui ont entravé l’exécution
de campagnes d’éradication de la poliomyélite. Les autres problèmes à
surmonter tiennent à l’utilisation peu efficiente des nouvelles
technologies et à l’émergence de poliovirus dérivés de souches vaccinales,
auxquels les populations insuffisamment couvertes par la vaccination sont
particulièrement vulnérables.

Dans sa conclusion, le rapport indique que l’OMS continuera : à fournir un
appui aux États Membres pour leur permettre d’atteindre les repères
définis dans le plan mondial d’action d’urgence pour la poliomyélite
2012-2013; à collaborer avec les partenaires pour coordonner et encourager
les efforts visant l’éradication de la poliomyélite; à soutenir la
mobilisation des ressources; à fournir un appui aux États Membres pour
leur permettre d’optimiser l’utilisation des nouvelles technologies en vue
de garantir la mise en œuvre du programme d’éradication de la
poliomyélite; et à prêter son concours aux pays prioritaires (Angola,
Tchad, République démocratique du Congo et Nigeria) pour les aider à
appliquer leurs plans d’urgence.

___________________________________________________________________

Pour plus d’informations, veuillez prendre l’attache de :

Samuel Ajibola : Tél. + 47 241 39378; courriel :
ajibolas@afro.who.intCette adresse email est protégée contre les robots
des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. (contact
médias)

Dr Rui Vaz : Tél. + 47 241 39238; courriel : vazr@afro.who.intCette
adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez
activer Javascript pour la voir. (contact technique)

Eradicating Polio in the African Region: 2011 Annual Report [pdf 1.07 MB]

Présentation de notre association en date du 23 décembre sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *