25ème Journée Mondiale Sans Tabac

Le quotidien « Le Monde » publie, ce 31 mai, sur son site Internet cet article consacré à la Journée Mondiale sans Tabac, 25ème édition…

http://abonnes.lemonde.fr/sante/article/2012/05/31/la-journee-mondiale-sans-tabac-cible-les-industriels_1710035_1651302.html

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a choisi « l’interférence de l’industrie du tabac «  comme thème de la 25e Journée mondiale sans tabac, qui a lieu jeudi 31 mai 2012.

La campagne met l’accent sur la nécessité de dénoncer et de contrecarrer « les agissements éhontés et toujours plus agressifs » de l’industrie du tabac visant à saper la convention cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (OMS/FCTC), en raison de la sérieuse menace que ses membres font peser sur la santé publique.

 60 % DES EUROPÉENS POUR RENFORCER LES MESURES DE LUTTE

Publiée mercredi à la veille de la Journée mondiale sans tabac, une étude de la Commission européenne souligne qu’une majorité d’Européens est favorable à un renforcement des mesures de lutte contre le tabac, notamment en rendant les paquets de cigarettes moins visibles et attrayants

En moyenne, 60 % des Européens se montrent favorables à « des mesures visant à rendre le tabac moins visible et attrayant, telles que garder les produits du tabac hors de vue dans les magasins ou limiter l’utilisation de couleurs et d’arômes attrayants ». En revanche, ils ne sont que 53 % à privilégier une augmentation des taxes sur le tabac.

En mars 2012, 28 % des Européens âgés de 15 ans fumaient tandis que 21 % avaient cessé et que 51 % n’avaient jamais fumé. La Grèce est le pays qui compte la plus forte proportion de fumeurs (40 %) et la Suède la plus faible (13 %) alors que la France est dans la moyenne (28 %). Le fumeur européen moyen consomme 14,2 cigarettes par jour et a commencé à fumer à 17,6 ans, essentiellement sous l’influence d’amis ou de proches, selon l’étude (en anglais).

Trop de tabac dans les films français, pour la Ligue contre le cancer

La Ligue contre le cancer dénonce la valorisation du tabagisme dans les films français en publiant une enquête sur 180 films. « Environ 80 % des 180 films visionnés présentent des situations avec une représentation du tabac. Les mises en scène regroupent tant le tabagisme que les objets tels les briquets, cendriers et paquets de cigarettes », note la Ligue. « La présence et la valorisation du tabagisme dans le cinéma » permettent aux industriels de « séduire » les victimes de demain, « plus particulièrement les femmes et les plus jeunes », d’où cette étude « pour dénoncer » leurs « techniques marketing honteuses », selon Jacqueline Godet, présidente de l’association. Lors d’un film, la présence du tabac (2,4 minutes en moyenne) équivaut à « cinq publicités que les industriels auraient dû payer en moyenne 600 000 euros à la télévision ».

Présentation de notre association ANIMA en date du 23 décembre sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *