Troubles en Casamance

Le site « Afrique en ligne » communique les informations suivantes:

 

<<<<Des enseignants désertent les écoles après l’attaque de Kabeumbe – Des enseignants, apeurés par l’attaque, mardi à l’aube, de Kabeumbe (Moyenne Casamance) non loin de la frontière gambienne, par des hommes armés, supposés appartenir au Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) , ont déserté leurs écoles, pour éviter d’être d’éventuelles cibles des rebelles, a appris la Pana de sources concordantes.

Selon un des enseignants, ils sont au nombre de huit à quitter le village le même jour de l’attaque, se sentant dans l’insécurité totale, lorsque  les assaillants, après avoir incendié le cantonnement militaire, ont envahi tout le village à la recherche de moyens de transport pour battre retraite.

Depuis mardi, l’école du village est fermée faute d’enseignants, a déclaré l’enseignant qui conditionne le retour des enseignants par le renforcement des mesures de sécurité dans le village.

Des sources concordantes font état d’au moins quatre soldats sénégalais tués à la suite de cette attaque armée, tandis que la Direction de l’Information et des Relations publiques des Armées sénégalaises confirme l’attaque, mais indique qu’aucun militaire n’a été tué et qu’il y a eu  « tout au plus un blessé ».

Pana 14/12/2011

 

http://www.afriquejet.com/securite-senegal-2011121429647.html

Crise Casamance Sénégal – Un sous-officier de l’armée sénégalaise a été tué par une mine, mercredi matin en Casamance, dans le Sud du Sénégal, au cours d’une opération de déminage, a appris ce jeudi la PANA de source militaire à Ziguinchor.

Ces mêmes sources indiquent que deux autres soldats, qui se trouvaient dans le même véhicule que le sous-officier tué lors de l’incident, s’en sont tirés avec des blessures légères.

Il faut signaler qu’un programme de déminage a été enclenché en Casamance depuis plus de deux ans par l’Etat sénégalais par le biais du Centre national anti-mines, dans le but de rendre plus facile la circulation des personnes et des biens dans cette région en proie à une rébellion indépendantiste depuis près de 30 ans.>>>>

Pana 15/12/2011

 

Présentation de notre ONG ANIMA à la date du 28 février sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.