Insécurité alimentaire au Sahel

http://www.rfi.fr/afrique/20111208-le-sahel-nouveau-menace-insecurite-alimentaire

Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 8 décembre 2011 à Dakar, le Programme alimentaire mondial (PAM) estime entre cinq et sept millions le nombre de personnes en « situation d’insécurité alimentaire » et qui ont besoin d’assistance. Le Niger, la Mauritanie, le Mali et le Tchad sont les quatre pays les plus touchés. Selon le PAM, la crise est déjà là et il faut maintenant agir pour atténuer son impact.

Les récoltes ont été mauvaises suite à l’insuffisance des pluies.

Au Mali, et selon les autorités maliennes, ce sont 1,7 million de personnes qui sont menacées. Fin octobre 2011, le PAM avait déjà précisé qu’un million de personnes avaient un besoin urgent de nourriture suite aux mauvaises récoltes.

Les présidents du Niger, du Mali et du Burkina Faso, réunis en sommet le 24 novembre 2011 à Niamey, au Niger, ont appelé la communauté internationale à l’aide face à la crise alimentaire qui touche leurs pays. Préoccupés par la situation, ils « ont appelé la communauté internationale à accompagner les Etats dans leurs efforts pour juguler la crise alimentaire ».

Les autorités maliennes ont déjà commencé à chercher à acquérir près de 46 000 tonnes de céréales pour pouvoir nourrir gratuitement 1,7 million de personnes menacées qui sont réparties dans 104 communes du Mali. Il faudrait 45 886 tonnes de céréales, selon Yahaya Nouhoum Tamboura, commissaire à la sécurité alimentaire au Mali.

Pour Action contre la faim, il s’agit donc d’intervenir avant la « soudure » – moment où les greniers sont totalement à vide avant les prochaines récoltes – afin d’atténuer l’impact de cette situation sur la nutrition des adultes mais aussi des jeunes enfants dans les semaines et mois à venir. « Il faut des soutiens financiers aux ménages les plus vulnérables et des distributions alimentaires à destination des enfants », précise ACF qui conclut, selon sa représentante pour l’Afrique de l’Ouest Patricia Hoorelbeke, « C’est ce qui est entrepris aujourd’hui qui déterminera si une nouvelle crise alimentaire d’ampleur aura lieu au Sahel ou si elle peut être évitée ».

voir aussi sur le site « Le Monde »:

http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2011/12/09/appel-a-l-aide-d-urgence-pour-le-sahel-ou-la-crise-alimentaire-se-profile_1616119_3244.html

 

Présentation de notre ONG en date du 28 février sur ce blog.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *