PRISE EN CHARGE DES MALADIES NÉGLIGÉES à MADAGASCAR

Nous avons retrouvé sur RFI l’information. A Madagascar, les autorités sanitaires s’attaquent aux maladies dites « négligées » en particulier celles provoquées par des vers : la bilharziose, les puces chiques ou encore les vers intestinaux constituent des problèmes majeurs de santé publique mais suscitent en général peu d’intérêt auprès des pouvoirs publics. L’Organisation mondiale de la santé et plusieurs ministères (Education et la Santé) ont donc lancé cette semaine une vaste opération de distribution de médicaments dans six régions. Plus de deux millions de personnes devraient recevoir des traitements. L’objectif à terme est de couvrir l’ensemble du territoire.

http://www.rfi.fr/afrique/20110514-grande-operation-sante-publique-madagascar

Lors de nos actions en Casamance  nous retrouvons exactement les mêmes problèmes avec ces trois pathologies fréquemment rencontrées: Bilharziose urinaire (alors que les formes digestives ne sont pas rencontrées), verminoses (Taenias, Oxyurose et Ascaris avant tout). Par contre seules  Bilharziose  et  Verminoses digestives nous semblent accessibles à des traitements médicamenteux cependant que les puces chiques nécessitent avant tout une extirpation locale, simple à réaliser…

Présentation de notre association ANIMA en date du 28 février sur notre blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *