Pour la PAIX EN CASAMANCE

Nous vous parlons régulièrement de la situation troublée en Casamance, au sud du Sénégal, où nous nous rendons trois fois par an pour des missions itinérantes sur les îles.

Le site

http://afriquejet.com

rend compte d’un grand rassemblement de jeunes pour la paix en Casamance qui s’est tenu la semaine dernière.

@font-face { font-family: « Times New Roman »; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: « Times New Roman »; }table.MsoNormalTable { font-size: 10pt; font-family: « Times New Roman »; }div.Section1 { page: Section1; }

Ziguinchor, Sénégal – Un grand festival sous-régional pour la paix regroupant des jeunes du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée-Bissau se tient depuis jeudi dans la localité de Sindian, un village de la Casamance  frontalier avec la Gambie, a constaté la PANA sur place. Ce festival entre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme ‘Consolidation de la paix en Casamance’, financé par l’USAID et déroulé par l’ONG américaine World Education. Des centaines de jeunes de ces trois pays ont convergé depuis mercredi dans cette localité. L’ouverture officielle de ce grand rendez-vous a été marquée, jeudi soir, par de très fortes animations culturelles, ainsi qu’un gala de lutte traditionnelle qui a suscité un grand engouement notamment chez les adultes nostalgiques. La nuit a été consacrée à la retraite aux flambeaux à travers le village et des animations de danses.

Il était  prévu le vendredi une grande conférence avec comme thème :

‘Le rôle, la place et la responsabilité des jeunes dans la consolidation de la paix en Casamance’’,

animée par le chercheur, professeur, historien et journaliste Amadou Fall.

Cette conférence devait être suivie par des travaux d’ateliers à l’occasion desquels les jeunes des trois pays devaient décliner leurs propositions de solutions de sortie de crise en Casamance, la principale région du Sud du Sénégal en proie à une rébellion indépendantiste.

Nous espérons obtenir le compte rendu de ces ateliers et pouvoir prendre connaissance des propositions émises pour faciliter le retour de la Paix en Casamance.

 

Présentation, de notre ONG ANIMA en date du 28 février sur ce blog. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.