Instruments traditionnels au Sénégal – 1: Le djembé

Pendant la mission de début d’année Philippe, infirmier, a eu la chance de rencontrer un jeune musicien passionné par sa pratique de la musique et instrumentiste à la chorale de Nioumoune : Jean Abraham.

Celui-ci a accepté de répondre à quelques-unes de ses questions pour lever partie du voile qui entoure ces instruments de percussions très connus que sont le djembé, le tam-tam ou sabarre ou moins connus comme le bombolong.

L’ART TRADITIONNEL DU DIEMBÉ (DJEMBÉ)  

 

 

LE DJEMBÉ :

 

Quelles sont ses origines ? :

C’est un instrument de musique traditionnelle conçu en Afrique de l’Ouest: Mali et Guinée. Au Sénégal, il est joué par les ethnies Socés ou Manding , originaires de la région de Sedhiou, mais aujourd’hui, son art est pratiqué dans le monde entier.

Cet instrument de musique a été créé pour animer les fêtes d’après récoltes sur les places des villages. Il est aussi utilisé dans les spectacles, les festivals, les mariages traditionnels et les baptêmes. On le joue également dans le bois sacré lors des fêtes rituelles chez les Diolas, Socés, Manding, maliens et Guinéens.

 

Le « Kankouran », qui est le protecteur des enfants dans le bois sacré, ne danse que sur sa musique. Les initiations sont animées par la présence d’un masque d’origine malinkés : le « kankouran ». Il incarne l’esprit du bois sacré masculin. Il se présente sous la forme d’un être couvert des pieds à la tête d’un vêtement orange et coiffé d’un masque composé de larges bandes d’écorce rouge.

kankouran-danse1.1298965351.jpg

Au début de l’initiation, il sème la panique parmi les enfants, car il sort entouré d’un groupe d’hommes armés de rameaux et de bâtons et frappe qui il veut. Personne n’échappe à la dure loi du masque présent pendant le stage initiatique, ce qui accroît l’anxiété des futurs initiés. À la fin de l’initiation, il devient plus humain et participe en dansant à l’allégresse générale.

 

Il existe plusieurs types de Djembé :

q    Le « Thioune » qui a deux peaux, se joue à l’horizontale avec des bâtons

q    Le « Mboum Mbeu » qui est composé de deux petits djembés côte à côte dont un pour la basse.

 

Comment le fabrique-t-on?:

Il est taillé et sculpté dans le bois rouge du fromager, cet immense arbre, et recouvert d’une peau de chèvre tannée et tendue par des cordes, grâce à deux cercle de fer.

 

Comment se joue le Djembé ?:

Le Djembé se joue à deux mains, mais certains musiciens utilisent un bâton ou une baguette sur un instrument plus étroit et plus haut. Les différentes notes sont obtenues en fonction de la frappe réalisée: au centre c’est la base sonore tandis que du bord de l’instrument sortent des notes plus aiguës.

 

Quelles sont les danses du Djembé ?:

Les danses pratiquées sur le Djembé sont traditionnelles et se nomment le « Balé » et le « Dounouba ». Elles sont dansées aussi bien par les femmes que par les hommes.

Présentation de notre association ANIMA à la date du 28 février sur ce blog.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.