Journée mondiale sans tabac

C’était hier la Journée Mondiale sans tabac.

Les risques liés à l’usage du tabac sont largement sous-évalués. La population féminine accroit sa consommation et irrémédiablement la mortalité liée au tabac va continuer à s’accroître…Cancers pulmonaires et affections cardiovasculaires avant tout…

A la faveur de la Journée mondiale sans tabac, la Ligue contre le cancer réclame « sans délai des photos dissuasives sur les paquets de cigarettes, la mise en place immédiate du paquet générique, l’interdiction totale de la vente aux mineurs, de la publicité sur le lieu de vente, et une meilleure prise en charge des substituts nicotiniques, notamment auprès des populations vulnérables », et une augmentation « importante et régulière du prix du tabac « .Nous sommes frappés en Afrique par le développement du tabagisme chez les jeunes sans que les gouvernements semblent y prêter attention…et sans que les risques liés au tabac soient mis en exergue.Vous trouvez sur ce blog une présentation  de notre association et de ses actions à la date du 31 mai…

Comments

  1. Cette étude est un premier pas vers la détection et le traitement des
    malades, conclut toutefois le communiqué.

    OMS
    Journée mondiale sans tabac, 31 mai 2009
    http://www.who.int/tobacco/wntd/2009/fr/index.html

    Thème: LES MISES EN GARDE CONTRE LES DANGERS DU TABAC POUR LA SANTE

    Le tabagisme est la première cause évitable de mortalité par ordre
    d’importance. Il fait plus de cinq millions de victimes tous les ans, plus
    que la tuberculose, le VIH/sida et le paludisme réunis. C’est le seul
    produit de consommation licite qui tue ceux qui en font exactement l’usage
    prévu par le fabricant. Jusqu’à la moitié des fumeurs meurent d’une maladie
    liée au tabac. Le tabagisme passif nuit à tous ceux qui y sont exposés.

    Les fabricants de tabac dépensent des dizaines de millions de dollars chaque
    année pour rendre de nouveaux consommateurs dépendants et empêcher ceux qui
    fument déjà d’arrêter. Par la publicité, par des campagnes de promotion et
    au moyen d’emballages soigneusement conçus, l’industrie du tabac continue à
    détourner l’attention des effets mortels de ses produits.

    De plus en plus de pays ripostent en exigeant que les paquets de tabac
    montrent de façon explicite les dangers du produit, comme le demande la
    Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. Ils s’aident du programme
    d’assistance technique MPOWER mis au point par l’OMS pour remplir les
    obligations que leur impose ce traité international.

    Il est prouvé que les mises en garde sanitaires, surtout celles qui
    comportent des images, incitent les gens à arrêter de fumer et rendent le
    tabac moins attrayant pour ceux qui ne sont pas encore dépendants. Malgré
    cela, 9 personnes sur 10 vivent dans des pays qui n’exigent pas la présence
    de mises en garde illustrées sur les paquets de tabac.

    La nicotine est une substance hautement dépendogène. En mettant les gens en
    garde contre ses dangers réels, on peut réduire sensiblement le tabagisme.
    Le fait de rendre obligatoires les mises en garde sur les paquets est une
    stratégie simple, peu coûteuse et efficace qui peut considérablement réduire
    la consommation de tabac et sauver des vies. Il faut agir dès maintenant.

    Principaux repères

    Le message
    |
    L’appel à l’action

    Matériels pour les activités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *