Actualités de la maladie du sommeil

Nous avons eu plusieurs fois l’occasion de vous tenir au courant des progrès en ce qui concerne la prise en charge de la maladie du sommeil.

Le forum ReMed nous fournit les informations suivantes:

Les scientifiques prêts à s’attaquer à la maladie du sommeil
[Date: 2010-04-12]

http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&RCN=31973

Une découverte révolutionnaire réalisée par des scientifiques du Canada et
du Royaume-Uni apporte aux scientifiques les indices nécessaires pour leur
permettre d’identifier de nouveaux traitements de la trypanosomiase humaine
africaine (THA), la maladie du sommeil. Cette maladie pèse lourdement sur la
vie de milliers d’Africains et entraîne de nombreux décès. Les scientifiques
ont présenté leur approche originale dans la revue Nature. La THA est une
maladie parasitaire dont l’issue est fatale. Les parasites s’installent
notamment dans le cerveau du malade, ce qui perturbe son cycle de sommeil.

Les scientifiques viennent de l’université de Dundee et de l’université de
York au Royaume-Uni, et du Structural Genomics Consortium au Canada. Ils
déclarent que leurs travaux pourraient conduire à de nouveaux médicaments
efficaces contre la maladie. Ces médicaments pourraient être administrés par
voie orale et leur toxicité serait faible.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la THA (transmise par la
morsure de la mouche tsé-tsé) affecte entre 50000 et 70000 personnes en
Afrique sub-saharienne. On utilise actuellement deux médicaments pour la
traiter. Les effets secondaires de l’un d’eux entraînent la mort de 5% de
ceux qui l’utilisent; quant à l’autre, il coûte très cher, impose une
hospitalisation plus longue et n’est pas toujours efficace.

«En termes de découverte et de développement de nouveaux médicaments pour
les maladies négligées, il s’agit de l’un des résultats les plus importants
de ces dernières années», explique le professeur Paul Wyatt, directeur du
programme Drug Discovery for Tropical Diseases de l’université de Dundee.

«Nous disposons maintenant d’une cible médicamenteuse utilisable pour la
THA, et nous disposons de composés actifs pour des médicaments qui peuvent
être administrés par voie orale. Ces deux découvertes représentent des
progrès importants dans la mise au point d’un médicament complet contre la
maladie du sommeil, et convenant à des essais cliniques», ajoute-t-il.

«La THA suit deux étapes. Les composés actifs que nous avons identifiés
peuvent traiter la première, et nous sommes très optimistes sur notre
capacité à les développer afin qu’ils soignent la seconde, plus grave.» Les
scientifiques considèrent que les médicaments pourraient être prêts pour des
essais cliniques sur l’homme dans environ 18 mois.

«C’est une grande découverte», souligne le Dr Shing Chang, directeur de la
R&D (recherche et développement) de l’initiative Drugs for Neglected
Diseases. «Elle illustre comment l’utilisation d’outils et de connaissances
scientifiques de pointe dans le cadre d’une collaboration peut aider des
patients négligés.»

Le professeur Wyatt rappelle que la mise au point de nouveaux médicaments
doit surmonter plusieurs obstacles. «Le premier est de trouver le talon
d’Achille du parasite, par exemple une enzyme essentielle à sa survie, qui
sera la cible du médicament. Il faut ensuite vérifier que les composés
actifs peuvent perturber ces cibles et donc tuer le parasite, ce que l’on
appelle le processus de ‘validation de cible’. Suit alors l’optimisation des
composés, pour en faire des médicaments utilisables dans le cadre d’essais
cliniques. Nous en sommes à ce niveau. La dernière étape consiste à
démontrer l’efficacité et l’innocuité du nouveau médicament chez les
patients.»
Pour de plus amples informations, consulter:

Université de Dundee
http://www.dundee.ac.uk/

Université de York
http://www.york.ac.uk/

Revue Nature
http://www.nature.com/nature

Une présentation de notre association vous est proposée sur ce blog à la date du 12 janvier dernier.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.