Actualités de la Fièvre Jaune

Nous vous avons souvent, dans ce blog, parlé de la FIÈVRE JAUNE, dont on craint une recrudescence sur le continent africain.

Grâce au réseau ReMed, je vous livre ce « Communiqué de presse conjoint OMS et UNICEF »
Douze millions de personnes bientôt vaccinées contre la fièvre jaune en
Afrique
Il s’agit de plus grande campagne de vaccination antiamarile jamais
organisée.
http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2009/yellow_fever_2091117/fr/i
ndex.html

17 NOVEMBRE 2009 | GENÈVE/NEW YORK — La plus grande campagne de vaccination
antiamarile jamais organisée doit démarrer la semaine prochaine dans trois
pays africains. D’une durée d’une semaine, elle ciblera 11,9 millions de
personnes au Bénin, au Libéria et en Sierra Leone, trois pays où le risque
de flambées de fièvre jaune est élevé.

Avec l’appui de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), de l’UNICEF, des
Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, de Médecins
sans Frontières et d’autres partenaires, cette campagne est la première pour
laquelle des actions de vaccination contre la fièvre jaune sont lancées
simultanément dans plusieurs pays. Les opérations seront administrées par
des équipes de santé locales, qui proposeront aussi un ensemble
d’interventions, dont l’administration de vitamine A et de comprimés
antiparasitaires, ainsi que la vaccination contre la rougeole en Sierra
Leone.

Une seule dose de vaccin suffit.
Les treize pays où le risque de fièvre jaune est le plus élevé sont le
Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée,
le Libéria, le Mali, le Nigéria, la République centrafricaine, le Sénégal,
la Sierra Leone et le Togo.
Le Bénin, le Libéria et la Sierra Leone sont les trois derniers à mener des campagnes de
prévention. Depuis 2007, les campagnes de vaccination de masse organisées au
Burkina Faso, au Cameroun, au Mali, au Sénégal et au Togo, ainsi qu’une
première phase achevée en Sierra Leone, ont permis de protéger 29 millions
de personnes au total.
La vaccination antiamarile dans les premières années de la vie est également
une stratégie essentielle dans les pays affectés. «Le vaccin contre la
fièvre jaune a été introduit dans le calendrier des vaccinations
systématiques de l’enfant dans 37 pays en Afrique et dans les Amériques,
contre 12 il y a dix ans», a expliqué le Dr Jean-Marie Okwo-Bele, Directeur
à l’OMS du département Vaccination, vaccins et produits biologiques.

Pourtant, 160 millions de personnes pourraient être encore exposées en
Afrique si de nouveaux financements n’étaient pas réunis pour les réserves
d’urgence et la vaccination systématique dans les pays où le risque est
encore élevé. «La fièvre jaune réapparaît dans des pays qui n’avaient pas
notifié un seul cas pendant de nombreuses années, constate le Dr Fenella
Avokey, médecin chargé de la lutte contre la fièvre jaune au Bureau régional
OMS de l’Afrique.

Aphaluck Bhatiasevi
Chargé de communication
OMS – Genève
Téléphone: +41 79 484 2997
Courriel: bhatiaseviap@who.int

Christian Moen
UNICEF Médias – New York
Téléphone: +1 212 326 7516
Courriel: chaibf@who.int

Vous trouverez, sur ce blog en date du 2 octobre 2009, une présentation de notre association ANIMA ainsi que toutes nos coordonnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *