Mission médicalisée itinérante sur les îles de Casamance

Une nouvelle mission part pour la Casamance. Ce sera la troisième de l’année pour ANIMA.

Notre équipe médicalisée itinérante, entièrement bénévole, comprend trois médecins, une dentiste, une pharmacienne, trois infirmiers; Hyacinthe notre responsable local, Bernardin assistant dentaire formé par nos soins, Séraphin qui gère  le transport de nos nombreux bagages, participent à nos côtés; nous sommes accompagnés par un voilier catamaran mené par son skipper qui gérera l’intendance du groupe et emprunterons également des pirogues afin de nous déplacer d’île en île avec notre matériel, nos médicaments et consommables, notre couchage et « barda » personnels.

Sur une partie de la mission nous recevrons  Julbert, technicien supérieur de santé, chef du service d’ophtalmologie à Bignona et Mathieu opticien venu de France afin de préparer au mieux la mission ophtalmologique opératoire prévue fin novembre.

Il va sans dire que la région de Casamance nous a octroyé toutes autorisations d’accomplir notre mission.

Pour ce faire l’équipe doit gagner d’abord en avion Dakar via Lisbonne puis en empruntant le ferry « Aline Sitoé Diatta » rejoindre en 18 heures Ziguinchor où nous compléterons notre approvisionnement en nourriture  pour partir enfin sur les îles Blisse et Karone.

La publication d’articles sur le blog sera évidemment  ralentie jusqu’à  à notre retour après la Toussaint…

Vous pouvez lire une présentation complète de notre association à la date du 2 octobre.

Comments

  1. bonjour, bravo pour ce que vous faites je suis admiratif ; je vis 6 mois par an à Kafountine ou je suis apprenant bénévole à l’école d’alphabétisation de Jaime , j’assure qques activités également : aide au maraichage des 107 femmes de kabar diannah , parrainage de 2 élèves et je cherche des aides pour équiper le labo de Camara . si ça vous intéresse j’ai fait la stat des consultations de Kaf mois par mois pour 2008 ( je ne connais rien à la médecine mais voir ses nombreux décès de jeunes autour de moi me responsabilise un peu plus , aussi je reviens avec des graines d’artémisia annua anamed que cultiveront les femmes de kabar , l’an passé le semis de graines classiques a été un fiasco total : 0 ) et un docteur en pharmacie de zig : marcel Kassoka spécialiste des maladies tropicales a fait la liste des besoins du labo en matériel : environ 20000 euros ….espérant vous rencontrer début novembre pour voir ce que l’on doit faire pour cette population abandonnée , cordialement – daniel

  2. Attention, attention!: il n’est pas question de ne traiter les accès de Paludisme que par ARTEMISIA ANNUA: l’OMS insiste, avec raison, sur le fait qu’un autre antipaludéén doit être obligatoirement associé afin de diminuer les risques de résistance à ce merveilleux médicament qu’est l’armoise chinoise.
    Non seulement on préconise l’association à l’artemesinine d’un autre produit (Luméfantrine, Mefloquine, Amodiaquine etc.) mais cette association doit être réalisée en un seul comprimé avec si possible (dans l’idéal) une prise unique journalière…
    Nous revenons de notre mission itinérante dont vous pourrez lire le compte-rendu sur ce blog.
    Merci pour votre venue sur notre blog et au plaisir de vous rencontrer à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *