Mission médicalisée en Basse Casamance, en janvier 2009 Chapitre 33

Grâce au grand cahier notant les venues des ONG, registre que l’on nous présente pour la première fois (!) nous pouvons lire les commentaires d’AMK; Action Médicale Kassoumaye travaille sur la rive gauche du côté de Diemberring mais avait décidé en décembre dernier de traverser le fleuve pour une mission exploratoire à Diogué, en particulier en ce qui concerne les problèmes dentaires chez les enfants ce qui rejoint évidemment tout à fait nos actions de médecine scolaire. Celles-ci sont d’ailleurs fortement perturbées par le mouvement de grève des enseignants  et nous ne pourrons examiner qu’une partie des écoliers tout en espérant pouvoir terminer à la prochaine mission de mars l’examen de tous les enfants.

 

med-scol.1239886320.jpg

 

La bilharziose urinaire sévit toujours et c’est vraiment un problème de santé publique…Par contre nous sommes particulièrement satisfaits de constater que l’épidémie de gale est terminée et que nous ne rencontrons plus du tout de cas de cette maladie parasitaire des plus contagieuses: l’ivermectine que nous avons distribué à chacun des élèves atteints les années précédentes a fort bien éradiqué l’affection.

Les militaires sont très présents sur le village depuis les actes de banditisme survenus tout récemment; Maxime que nous avions déjà rencontré à La Pointe St Georges vient nous saluer et prêter main forte à nos infirmières fort employées à traiter les bouchons de cérumen présents chez beaucoup d’enfants;

laver.1239886426.jpg faute d’aspiration c’est par un lavage d’oreille que nous extrayons ces bouchons; Il faut utiliser de l’eau tiède sinon on risque de déclencher de forts désagréables vertiges, en particulier si l’eau est  froide. Notre énéma qui permet l’irrigation sous pression du conduit auditif est en mauvais état; il faut dire que c’est celui que j’utilisais depuis longtemps à mon cabinet et qu’il n’a pas résisté au suremploi lors de nos missions! La chaleur est sans doute pour beaucoup dans la fissuration de la poire en caoutchouc…Il sera indispensable de revenir avec un énéma neuf…

toit-arrache.1239886495.jpgEmeline à l’abri du vent derrière la tôle du toit qui s’est envolée…

Une forte colonie de Ghanééns vit sur Diogué puisque les pêcheurs expatriés ont fait venir sur place leurs familles. Une petite école a même été crée, tenant plus du jardin d’enfants. Les petits que nous voyons à la médecine scolaire sont tous d’une propreté remarquable et vétus des plus correctements ce qui n’est souvent pas le cas des petits casamançais du lieu…Les consultations se font en anglais…

Chez nombre de consultants et surtout chez les femmes et les mères de famille perce l’angoisse et la peur depuis l’attaque d’il y a dix jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.