Mission médicalisée en Casamance en janvier 2009 – Chapitre 28

Nos intendants se sont mis en place un peu plus loin au bar qui ne semble pas servir très souvent,  pour y préparer et servir nos repas du soir. Règne dehors une odeur de putréfaction parfois difficile à supporter dont on ne parvient pas vraiment à localiser l’origine; heureusement qu’à l’intérieur cela s’atténue considérablement.

Un boulanger est installé à l’entrée du village et prépare un bon pain fort apprécié. L’eau des puits est colorée de brun et peu engageante: nous transportons notre eau de boisson mise en bidons au campement de Nioumoune (à partir de l’impluvium recueillant l’eau de pluie). avec pilules stérilisantes. Pour ma part j’aime bien boire le thé que je prépare le matin dans ma gourde avec un sachet et de l’eau bouillie.

remplissage-des-bidons-deau-400.1236194728.jpg

Il existe une liaison journalière, via Boune, par pirogue avec le village de Kafountine « le courrier », ce qui permet aux villageois de pouvoir commander en particulier les vivres ou la farine quant au boulanger qui se trouvait en panne à notre arrivée. Boune reçoit beaucoup de touristes d’autant que le campement de Moïse est fort attrayant mais ce n’est pas du tout le cas de Saloulou perdue au fin fond des îles Bliss…

D’ailleurs, ces touristes ont la fâcheuse habitude de distribuer à tort et à travers des médicaments ou d’en laisser à la pharmacie de la case de santé (ce qui devient déjà  un moindre mal)…Avec Kafo Saze nous essayons de faire la guerre à cette pratique qui met à disposition des agents de santé des produits qu’ils ne savent absolument pas manier! Lors de ce dernier  passage trônaient sur les étagères, par exemple, des flacons de teinture mère… Avec notre pharmacienne, nous avons fait le ménage sous le regard indifférent de Pierre, l’ASC.

Tout touriste ou presque semble persuadé en Afrique qu’il est de son devoir et de soigner et de distribuer des remèdes, alors qu’il n’a aucune compétence médicale… Bien sûr il croit recevoir en échange beaucoup de considération…Npus avons vu cependant un jeune couple à Boune tout à fait au fait des saines pratiques et cela nous a bien sûr fait plaisir d’autant que le jeune homme a même décidé de cotiser à ANIMA, appréciant notre action sur le terrain;

Les villageois ont construit depuis notre dernier passage un abri en paille où se doucher, adossé aux latrines ce qui évite de se laver  dans les W.C. à la turque. François le président de Terre d’Azur semble avoir apprécié la chose lui aussi et c’est en consultant leur site Internet que j’avais appris la chose.

109 patients sont venus nous consulter. 3 des treize enfants de moins de 6 ans présentés sont en état de malnutrition modérée. 75 écoliers ont été vus lors de la médecine scolaire. Nos deux dentistes ont reçu 43 patients et pratiqué plus de cinquante avulsions dentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *