Mission médicalisée en Casamance en janvier 2009 – Chapitre 8 –

Pendant que  se poursuivent les consultations à la maternité transformée en centre médical ainsi qu’au poste de santé  où s’aactivent les dentistes on nous fait part de patients qui ne peuvent se dépacer. Nous marcherons donc sur les chemins de sable pour gagner Essangoulou le plus éloigné des quatre villages qui forment Nioumoune afin d’y visiter à domicile plusieurs patients  bien incapables de se déplacer jusqu’à nous.

retouressangou.1235460842.JPG

Il faut  cheminer sur les étroites digues qui permettent la création de petits marais salants afin de récolter le sel de l’océan. En 2008 par suite des très fortes pluies il y a eu rupture du barrage et dispariton de la nappe de sel avant qu’elle puisse être récupérée: c’est un gros manque à gagner pour le village; la récolte de riz par contre s’est révélée fort bonne pour la première fois depuis bien longtemps…

decortiquese.1235460648.JPG

La décortiqueuse de riz

reserveriz.1235460797.JPG

De même l’après-midi sur Som et Ouback deux autres quartiers plus proches nous visiterons deux autres patients impotents…

niopharmacie.1235461121.JPG

Christine, la pharmacienne, note tout ce qui entre et sort en tenant de minutieux  inventaires ce qui nous permet de connaître notre consommation et d’approvisionner les cantines au fur et à mesure…
La famille des patients que nous sommes allés voir sur place viendra chercher les médicaments que nous avons prescrits en rédigeant le bulletin de consultation; ils s’acquitteront en même temps du prix qui est d’ailleurs le même que ce soit en consultation ou en visite 250 CFA soit un tiers d’euro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.