Hypoglycémies lors des crises de paludisme

Malaria Journal 2008, 7:242 doi:10.1186/1475-2875-7-242
By
Bertrand Graz , Moussa Dicko, Merlin L Willcox, Bernard Lambert, Jacques
Falquet, Mathieu Forster, Sergio Giani, Chiaka Diakite, Eugène M Dembele,
Drissa Diallo, Hubert Barennes

85-90% des un million de décès annuels par paludisme sont des enfants.
En Afrique, de 10 à 20% des enfants avec paludisme grave ont une
hypoglycémie. L’hypoglycémie est un facteur aggravant de risque de
décès avec près de 3 à 4 fois plus de chance de mourir.
Suite aux études préliminaires menées au Burkina Faso (Barennes et al,
Pediatrics 2005), nous avons réalisé un essai clinique pilote chez des
enfants atteint de paludisme grave et d’hypoglycémie (<60mg/dl) dans
le service de pédiatrie (Dr E Dembèlè) de l’hôpital de Sikasso Mali.
L’utilisation tant préventive que curative de sucre déposé en
sublingual pourrait permettre de limiter les hypoglycémies et
constitue un traitement de première ligne facile, applicable à
domicile ou dans les centre de santé lorsque le traitement classique
par perfusion ou intraveineuse de glucose n’est pas disponible ou dans
l’attente de celui ci.
Le sucre légèrement humidifié est déposé sous la langue (une cuillère
à café: soit 2,5 g) et renouvelé toutes les 20 minutes. L’enfant est
placé en décubitus latéral.La glycémie a été mesurée toutes les 5
minutes
Parmi 151 enfants en paludisme grave, 23 avec hypoglycémie < 60mg/dl
et répondant aux critères d’inclusion ont été réparti aléatoirement en
traitement sublingual (n=14, glycémie moyenne 46.5 mg/dl(40.7-52.2) )
ou traitement par perfusion de glucosé (n=9, glycémie moyenne 45.0
(36.0-53.9) ).
L’élévation de la glycémie est rapide en moins de 10 minutes avec une
élévation moyenne de 44 mg/dl (95%CI: 20.5-63.4), si l’enfant n’avale
pas le sucre (dans ce cas l’absorption est retardé environ 30 minutes
et comparable à l’absorption orale, qui n’est pas conseillé chez un
enfant en coma à cause du risque de fausse route). Si l’enfant absorbe
le sucre, les auteurs recommandent de renouveller l’administration
sublinguale.

Les résultats de cette étude publiée dans
Malaria Journal 2008, 7:242 doi:10.1186/1475-2875-7-242
sont publiés on line dans leur version pdf provisoire et disponible

http://www.malariajournal.com/content/pdf/1475-2875-7-242.pdf

Voir aussi sur le site de l’Institut Francophone de Médecine Tropicale
http://www.ifmt.auf.org/rubrique.php3?id_rubrique=9

Article relayé par le forum ReMed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *