Scandale du lait pour nourrissons frelaté en Chine

Selon l’AFP et le journal »Le Monde » le scandale sanitaire du lait frelaté en Chine a pris une ampleur nationale, mardi 16 septembre.

La télévision chinoise a révélé que de la mélamine, substance chimique à l’origine de la mort de deux nourrissons, a été détectée dans soixante-neuf marques différentes de lait pour bébé produit par une vingtaine de firmes du nord au sud de la Chine.

Plus de 1200 bébés souffrent actuellement de calculs rénaux, une affection très rare chez l’enfant, et cinquante-trois d’entre eux sont dans un état préoccupant selon un bilan officiel  qui risque fort de s’alourdir.

Le gouvernement a ordonné l’arrêt immédiat de la vente des laits maternisés des soixante-neuf marques incriminées, produites sur le territoire chinois. Lundi, le gouvernement avait affirmé que jusqu’à dix mille bébés avaient pu consommer le seul lait en poudre de Sanlu, principale marque mise en cause qui avait, semble-t-il, poursuivi la commercialisation du lait malgré les mises en gardes de son actionnaire néo-zélandais, laissant déjà entrevoir un drame sanitaire à grande échelle. Des inspecteurs de contrôle de la qualité vont être dépêchés dans toutes les unités de production laitière du pays pour contenir la menace sanitaire.

La mélamine est un produit chimique utilisé dans la fabrication de plastique, colles ou résines synthétiques. Elle avait déjà été utilisée frauduleusement pour de la pâtée pour chien.

Alors que l’enquête s’accélérait mardi, deux personnes ont été arrêtées; l’une d’elles aurait expliqué avoir adjoint de la mélamine pour enlever une « mauvaise odeur » au lait de ses vaches et en « augmenter le contenu en protéines »…

 

L’émotion tout comme la colère grandit chez les parents d’autant que les couples n’ont la plupart du temps qu’un seul enfant…

Comments

  1. La mention « lait maternisé » utilisé dans cet article est d’ailleurs illégale : on doit employer le terme « préparation pour nourrisson » ou « lait artificiel » car aucun de ces laits ne ressemble de près ou de loin à du lait maternel.
    Aucune mention sur la dangerosité de ce type de produit alors que ces dernières années, c’est régulièrement qu’on voit des lots de lait artificiel retiré du marché pour telle ou telle contamination !!!
    Aucune remise en question de ce mode d’alimentation de nos enfants qui peut s’avérer mortel !!!!
    Quel dommage !!!

  2. Merci pour vos précisions…et pour votre venue sur notre blog.
    Bien sûr on ne remet pas en question ce mode d’alimentation et on peut en profiter pour réitérer l’évidence que le lait maternel reste le meilleur mode d’alimentation des nourrissons, à quelques rares contre-indications près…
    Yves Menguy

  3. On a annoncé hier le quatrième décès d’un bébé.
    Les méfaits de cette mélamine sont connus depuis longtemps en ce qui concerne la nourriture animale où l’adjonction de ce produit fait « grimper » le taux d’azote donc de protéines d’un produit alors que ce n’est qu’un artifice…

  4. Entre cela, les jouets aux peintures toxiques, les chaussures qui entraînent des malaises et les couverts en acier inoxydable qui rouillent au lave-vaisselle, pour ma part je préfère payer un peu plus cher et acheter fabriqué ailleurs – quand c’est encore possible.

  5. Après les bonbons Dairy Milk, ce sont les confiseries chocolatées fabriquées en Chine du groupe britannique Cadbury qui ont été retirées des rayons à Hong Kong, Taïwan et en Australie en lien. Au total, onze marques font l’objet d’un rappel parmi lesquelles les Cadbury Eclairs, cette décision fait suite au scandale du lait chinois contaminé à la mélamine. A Birmingham où se trouve le siège du groupe Cadbury, Tony Bilsborough, le porte-parole a précisé que des “traces de mélamine” avaient été décelées à travers des tests. Le représentant du groupe n’a pas voulu donner d’autres détails et a renvoyé les journalistes à l’établissement de Cadbury à Singapour pour d’autres informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.