POINTE SAINT-GEORGES: Electrification par Michel

panneaux-solaires.1207902644.JPG

Michel qui habite au village de la Pointe St Georges avec son fils de 5 ans a décidé, après avoir construit et électrifié sa propre maison, de se consacrer à son nouveau village, fort de deux cents habitants.

Il a pu acheter sur ses deniers et installer un début de centrale électrique qui permet pour l’instant d’apporter la Fée Electricité à quelques demeures: ainsi le soir venu, les enfants du village peuvent se rassembler dans une des maisons éclairées pour y finir leurs devoirs et lire les ouvrages empruntés à la bibliothèque de l’école.

Il reste à électrifier tout d’abord école et bibliothèque et ensuite une quinzaine d’habitations.
Michel recherche QUINZE PANNEAUX SOLAIRES de 50W: par l’intermédiaire de grosses batteries et de trois convertisseurs il pourra terminer l’installation en construisant une petite centrale sur le toit de laquelle seront installés les panneaux.

Il faut savoir qu’à Ziguinchor actuellement les panneaux sont vendus 250000 CFA pièce (soit un peu moins de 400€).

Michel lance donc un appel que nous répercutons sur ce blog en espérant trouver un sponsor ou une ONG à même de l’aider en lui fournissant partie du matériel réclamé.

batteries.1207902816.JPG

Le village de Pointe St Georges est isolé sur la Casamance à 12 km, par une mauvaise piste, du village de Mlomp. Ce sont les piroques qui sillonnent la Casamance qui assurent, en fait, le désenclavement du village. L’armée Sénégalaise entretient une petite garnison; les militaires nous ont toujours réservé le meilleur accueil à chacun de nos passages lors de nos missions itinérantes.

Michel, retraité français vit en Casamance depuis quelques années. Il a commencé à Ziguinchor à acheter une charrette et un âne pour assurer les livraisons et gagner ainsi de l’argent qu’il a intégralement consacré à la rénovation de la maternité de Soucoupapaye, travaillant lui-même une fois acquis les matériaux. Le résultat est vraiment surprenant: la maternité est devenue propre, belle avenante et accueillante.

Le village de PSG, isolé comme nous l’avons dit, a vu se construire une maternité et une case de santé, oeuvrages réalisés par FADO, ONG de Catalogne espagnole: Elisabeth, matrone, essaie de donner ses soins aux habitants mais sa formation est encore insuffisante…Un soignant bien formé est indispensable pour assurer le fonctionnement des ces deux structures médicales terminées, électrifiées…

Comments

  1. Superbe comme initiative. Ces genres d’actions sont à encourager car l’état sénégalais ne peut pas tout faire.Ces actions sont à multiplier sourtout pour les populations des campagnes qui sont laissés en rade….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *