MARS 2008 Mission médicalisée en Casamance Chapitre 3

Le lendemain « envol » pour Niomoune à bord d’une pirogue louée que l’on charge de tout notre équipement; elle emmène outre l’équipe deux touristes qui se rendent au campement « Alouga ».

L’embarcadère est toujours fort agité en fin de matinée car c’est l’heure du départ pour les pirogues qui emportent leurs passagers aussi bien vers Djilapao et Affiniam que vers Nioumoune, Haer, Diogué, ou encore Elinkine en longeant au passage la Pointe St Georges.

On recommence à voir quelques charrettes tirées par des ânes alors que, jusque maintenant, c’était l’homme qui devait jouer les tracteurs. Pas de chevaux en Casamance, plus de chevaux: la trypanosomiase, autrement dit la maladie du sommeil les a tous décimés, entraînant leur disparition. Au Nord de la Gambie dans le Siné Saloum on trouve des petits chevaux nerveux mais en Casamance point! Un essai de réintroduction, par des toubabs, est en cours…

 

embarcadere-anes.1207907688.jpg

 

gerard-et-fernand-pause.1207907506.jpg

Gérard, dentiste avec Fernand que j’ai tardé à vous présenter mais qui va nous chouchouter tout au long de la mission! Intendant et cuisinier modèle il sera pour beaucoup dans le succès de cette mission et dans l’entente parfaite qui régnera entre nous tous….Sam l’épicier et Aïda la marchande de légumes sur le petit marché près de Mémorial des victimes du Joola nous ont livré les provisions et les réserves que l’on charge également dansla pirogue.

Anne et Pierrot que nous avons retrouvés au Perroquet rentrent eux aussi à Niomoune regagnant Alouga, leur lieu de villégiature hivernal où ils s’adonnent à leur métier la pêche. Comme nous avons décrété que les pirogues ANIMA étaient « « non fumeurs » ils s’enfuient sur une autre embarcation !…

Effrayant de constater, pardonnez-moi Anne et Pierrot!, que presque tous les expatriés et les touristes fument intensément tout en enfumant sans vergogne leur voisinage, comme revigorés par l’interdiction qui prévaut désormais et combien à juste titre en métropole. Quel catastrophique exemple aussi pour tous nos amis Africains que nous essayons de convaincre lors de nos missions des méfaits du tabac. En 2006, 6000 Français sont décédés du fait du tabagisme passif en métropole…Il était plus que temps de prendre des mesures draconniennes; évidemment au Sénégal nous n’en sommes pas là…

Petite halte en cours de route au village de Petite–Pointe, juste avant la Pointe Saint Georges reconnaissable de loin par ses immenses et séculaires fromagers… justement pour permettre aux fumeurs d’en griller une…et aux autres de croquer une crevette ou deux proposées par les jeunes femmes du village.

L’arrivée à Nioumoune se fait au débarcadère non sans que la pirogue ait effectué, autour des quelques voiliers au mouillage, son tour d’honneur rythmé par les djembés, les chants, les claquements secs des planchettes de rognier et même pour une fois un saxophone; ainsi se déroule la traditionnelle cérémonie d’accueil avec chants et danses, cérémonie toujours impressionnante pour les nouveaux venus en Casamance qui succombent vite sous les charmes de cette ferveur et de cet enthousiasme.

danses-nioumoune.1207908642.jpg

Présentation de l’équipe à Jules le chef du village ainsi qu’aux habitants : nous remarquons que les femmes qui dansent ont désormais toutes la même tenue, fort belle qui donne encore plus de charme à leurs danses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.