Assemblée générale de Via Sahel à Saint-Céré

Pendant ce dernier week-end à Saint-Céré (LOT) s’est déroulée l’ Assemblée générale de Via Sahel avec qui nous travaillons en PAYS DOGON.

Alain, notre représentant à Sangha n’a pu obtenir à temps un visa pour son épouse Hawa et leur fillette et n’était donc pas parmi nous à notre grand désappointement et au sien bien évidemment.

VIA SAHEL travaille depuis plus de 25 ans en pays Dogon. C’est une fédération de plusieurs associations à part entière:

Via Sahel Albi
Via Sahel Cahors Gourdon
Via Sahel Champagne Ardenne
Via Sahel Enfants de Bamako et d'Afrique
Via Sahel Montpellier
Via Sahel Paris
Via Sahel Sud Est
Via Sahel Tarn et Garonne
Via Sahel Toulouse

Chaque association oeuvre dans un domaine particulier: , puits, scolaire, microcrédits, agriculture, enfants des rues, pouponnières, santé. C’est Via Sahel Cahors-Gourdon qui prend en charge le domaine de la santé et c’est à cette antenne que nous sommes rattachés.

De nombreux projets vont voir le jour ou se poursuivre: creusement de puits (programme « Mille puits pour le Pays Dogon »),

index_060.1179743018.jpg

index_072.1179743143.jpg

Seyrou, infirmier major de Sangha formé par Via Sahel

construction d’écoles, soutien des instituteurs ( prise en charge du salaire de certains), construction de petits barrages, microcrédits alloués à des femmes, reforestation, repas fournis aux enfants des rues de Mopti, soutien de la pouponnière de Bamako, bourses de formation etc. Via Sahel est également préoccupé par la disette crée par les récoltes de mil insuffisantes ainsi que par le problèmes liés à la commercialisation de l’oignon, culture devenue traditionnelle.

Dans le domaine de la santé, poursuite sous l’impulsion de Bertrand et de Valérie du programme de prévention: la troupe de théâtre, grande réussite, a commencé ses activités (et j’ai eu le plaisir de la voir à l’oeuvre en Novembre dernier) dans les écoles en particulier, pour « distiller » les messages d’hygiène, de connaissance et de lutte contre le paludisme, les parasitoses et le SIDA. Poursuite des actions de formation par des bourses : Nana termine sa thèse qu’elle présentera pendant l’hivernage (en Août probablement); Amadoun de Bongo est en première année de médecine et s’il réussit ANIMA le soutiendra pour la suite de ses études. Nous voudrions poursuivre les formations sur le terrain en compagnonnage d’autant que, grande nouvelle de dernière heure un médecin s’installe enfin à Madougou dont Via Sahel soutient le Centre de santé communautaire; j’ai pu y travailler à nouveau lors de mon passage en Novembre dernier.

index_089.1179743240.jpg

A Madougou l’infirmier avec Nadjiba médecin et Valérie infirmière

index_083.1179743365.jpg

A Madougou examen d’un nouveau’né mis au monde par la matrone

Jean-Marie a un grand projet de mise en place d’un laboratoire d’analyses médicales à l’hôpital de Sangha, projet auquel nous avons travaillé avec Bertrand et un biologiste de Cahors; le professeur Amagana Dolo de Bamako a répondu très favorablement et présente, à la suite de nos travaux d’approche, un projet concret et structuré qu’il va maintenant falloir chiffrer pour qu’il puisse être adopté par la Fédération Via Sahel tandis que Jean-Marie tentera d’obtenir les crédits nécessaires. Le projet est d’ailleurs couplé avec la production d’électricité sur place par générateurs et/ou panneaux solaires, électricité indispensable au fonctionnement du laboratoire qui pourrait être étendu aux écoles. En effet la nuit tombée les enfants ne peuvent plus étudier… Annie se renseigne sur des lampes à LED de longue durée pour permettre justement à ces enfants et à leurs instituteurs de travailler lorsque la nuit est venue.

AG fructueuse qui montre la vivacité de Via Sahel et son implantation pérenne sur la falaise de Bandiagara.

Dans les jours qui viennent je developperai quelques uns de ces sujets

index_032.1179387717.jpg

La falaise de Bandiagara au niveau de la commune de Sangha

Comments

  1. bonjour
    Ma fille CHARLY se touve actuellement a SANGHA ou elle aide a l’hopital. Elle est au Mali depuis plus de tois mois et se rend disponible pour toute aide que ce soit .Elle est partie seule afin de connaitre ce pays et aider de quelque maniere que ce soit .Elle a rencontre dernierement Mr Jean marie nosal et lui a explique ses projets . Elle doit rester au pays Dogon jusqu’a debut Mars avant de continuer son aventure vers Tombouctou .Son retour est prevu debut Mai et je suis en lien regulierement avec elle.
    Si besoin me contacter pour lien avec elle , je pense que cela pourrait etre une bonne idee .
    A bientot peut-etre …….Avec tout mon soutien Veronique Vinson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *