Chapitre 14: mission médicalisée en Casamance en Janvier 2007

Vous trouverez les treize premiers chapitres sous cet article en ordre inverse…

366.1173284369.JPG

Le retour au campement permet de découvrir les paysages de Niomoune. Les rizières sont asséchées et le riz fini d’être récolté.

porteuses-de-riz.1173284446.jpg

porteuse-de-riz.1173284427.jpg

Les femmes rapportent dans des paniers en équilibre sur la tête le riz qui va être séparé des tiges et mis à sécher sur des grandes toiles au sol. Dans la cour intérieure où donne la maison villageoise des Diedhiou, la famille de Hyacinthe, adossée au mur discute avec les autres femmes la très âgée reine de Niomoune, pratiquement aveugle.

 

 

 

La reine à droitereine-niomoune.1173284502.jpg

298.1173284827.JPG

battage du riz

riz.1173284473.jpg

Le riz sèche

Le soir au repas chez Hyacinthe nous retrouvons Jonas, l’ASC de Caïlo qui nous avait servi d’interprète à Kouba : il suit l’équipe du Comité de jumelage Yzeure- Communauté rurale de Kafountine menée par Jacques et Ginette ; les accompagne également l’infirmier chef de poste de Kafountine, Camara dont nous avons souvent entendu parler sans l’avoir jamais rencontré. Il est le formateur des agents de santé locaux : nous venons d’apprécier justement combien cette formation a été bien réalisée. Grande discussion à propos de tous les problèmes rencontrés sur le terrain et déjà évoqués lors de notre réunion en Septembre à Yzeure, dans la banlieue de Moulins. Ce comité de Jumelage organise chaque année la réunion des ONG travaillant en Basse Casamance ce qui permet aux associations de se retrouver en sachant ce que réalise ou envisage chacune. En 2005 la réunion avait même pu se tenir à Kafountine avec les partenaires Casamançais. Nous étions représentés par Denis, vice président du Jumelage.

136.1173285021.JPG

Denis

Il vient d’ailleurs de quitter l’école de Kouba où il oeuvrait jusqu’à maintenant comme instituteur, ayant été affecté non loin de Diouloulou. Si nous sommes venus à Kouba c’est bien grâce à lui qui nous a attirés sur ce village isolé. Bien sûr, lui qui est originaire de Niomoune est ami d’enfance de Hyacinthe : tous deux nous racontent comment Denis, malgré sa plus petite taille, terrassait le plus souvent Hyacinthe lors de leurs combats de lutte sénégalaise au beau temps de leur jeunesse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *