Aide aux mères isolées de NIOUMOUNE

En ces temps de Covid, les mères isolées du fait de leur veuvage sont en grande difficulté.

ANIMA a décidé de fournir à chacune des six mères veuves de Nioumoune un sac de riz de 20 kilos et cinq litres d’huile.

Séraphin, en tant que représentant local d’ANIMA a assuré l’achat et la distribution de ces lots.

Comments

  1. Bonjour
    Je me permets de mettre sommairement ce petit article concernant la situation voire le sort réservé à une jeune femme dans mon milieu Diola (à Niomoune) devenue veuve suite au rappel à Dieu de son mari…
    Par exemple dans mon village, quatre jours après la mort de son mari , une cérémonie pouvant durer deux heures est organisée de nuit pour aussi marquer l entrée en veuvage de sa femme. Le matin qui précède cette cérémonie nocturne, la dame ( même cas s il s agit aussi d un Homme ) est rasée en boule à zéro et autour du cou un collier noir en fil de tissu ou de coton. …
    Ceci dit que durant tout la période de veuvage qui pourrait durer un an voir plus , elle ou il ne pourrait avoir ou passer à l acte à une relation amoureuse ; et même le simple contact physique pouvant provoquer des émotions allant dans ce sens. ..Elle est tenu à observer toute une série de recommandations : pas de participation directe aux différentes activités festives , présence constante au foyer sauf pour raison de malheur ou travaux etc…
    La période ou le temps du veuvage pourrait durer pendant un an voir plus car elle dépend de la célébration( cérémonie ) en milieu animiste du rappel à Dieu de son mari défunt .Cette cérémonie permet aux frères voire cousins de pouvoir hériter des biens du défunt , ou pour certains, d honorer et régler les dettes ( argent ou espèces)concoctées auprès du défunt pendant son existence ou inversement. ..
    Le matin qui précède la célébration du rappel à Dieu est aussi marqué par la fin du veuvage. De nouveau elle est rasée en boule à zéro et coupure du cordon noir autour du cou.
    Si le défunt a un frère ou des frères , ceux-ci assurent la garde des enfants et la dame devra donc rejoindre sa famille paternelle où elle attendra de retrouver un autre prétendant . Si elle a un bébé à bas âge, elle part avec , mais quand l’ enfant sera grand ( disons l’ âge d aller au pâturage: garder les vaches ) , il regagnera son ou ses frères auprès de l ‘ oncle de la famille paternelle .
    Mais de nos jours , un vent d Évolution et de compromis voire d’ effort est entrain petit à petit d immerger ….Il y a dans certaines familles, un frère ou des cousins suite au rappel à Dieu de leur parent acceptent si la dame le souhaite et le désire après le veuvage , de rester dans le foyer de son mari défunt, et avoir la garde des enfants et hérite directement des biens de son mari décédé. Ce qui n est pas facile non plus mais les enfants quand même ne sont pas séparés de leur mère.
    Remarque :
    Je connais certains villages Diola en Casamance , où la Dame, après le veuvage, reste dans le foyer de son mari défunt mais est mariée par le frère ou cousin de son mari défunt .
    Je remercie le CA de ANIMA, ses membres et son Président Fondateur pour avoir accepté poser cette acte majeur envers ces jeunes dames veuves pour raison covid 19. .
    Il y a un proverbe de chez nous qui dit que :  » au lieu d offrir chaque jour quelqu’un du poisson, mieux vaut l’ apprendre à pêcher !  »
    Si éventuellement des membres de ANIMA connaissent des associations qui viennent en secours aux dames en situation , ne pas hésiter à m’ orienter vers elles. …
    Une pirogue en bois pouvant coûter 250 à 300 euros. Attribuée à une veuve et qui en deux saisons de ramassage des huîtres rembourse à la dite association la somme avancée. ..
    A bientôt
    Hyacinthe DIEDHIOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *