Insuffisance rénale très peu prise en compte en Afrique de l’Ouest: pétition au Sénégal

Nous vous invitons à  signer cette pétition.

Le sort des insuffisants rénaux au Sénégal n’est pas enviable. Très peu de possibilités de dialyse. La greffe n’est pas autorisée: il faudrait que le parlement vote une loi en ce sens mais il ne semble pas que ce soit une priorité des parlementaires…

Vous pouvez vous référer à nos précédents articles en date du 6 et 14 juin 2012.

Dakar, le 22/10/2015
Excellence, Monsieur Ban Ki Moon,
19.000 insuffisants rénaux vont mourir cette année au Sénégal. Autant sinon plus en Guinée Conakry, en Guinée Bissau, au Mali, au Niger, et autant, partout en Afrique sans que nos états ne puissent empêcher cette hécatombe à l’échelle continentale.
Chaque année, 4000 nouveaux cas apparaissent par pays.
Tous les centres de dialyse en Afrique au sud du Sahara, sont pleins et ne peuvent plus recevoir de patients. Tout nouveau malade ne peut être admis en hémodialyse.
Nous pensons qu’il faut maintenant trouver deux autres stratégies :
1. Mettre en place un programme continental de sensibilisation sur les raisons de l’insuffisance rénale,
2. Faire un plaidoyer au niveau des Nations Unis pour que l’insuffisance rénale soit un programme des Nations Unies, comme le sont le Paludisme ou le Sida.
Ensemble, nous pouvons agir pour que la dialyse soit un programme des Nations Unies. Notre objectif est de recueillir un million de signatures et nous avons besoin de votre aide pour y parvenir.

Pour en savoir plus et signer la pétition, cliquez
ici: https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_Ban_Ki_Moon_Secretaire_General_des_Nations_Unies_faire_de_la_dialyse_un_programme_des_Nations_Unies/share/?new
Veuillez prendre un instant pour nous aider: faites passer le mot pour lutter contre cette tueuse silencieuse.

Merci mille fois,
El Hadj Hamidou Diallo,
Président du Mouvement
des Insuffisants Rénaux du Sénégal,
MIRS.

Présentation d’ANIMA sur ce blog en date du 21 décembre 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *