Mission médicalisée en Casamance 18

1er mai 2012

Aujourd’hui, relâche. Réveil à 7 H. Quel bonheur cette grasse matinée. Petit déjeuner au gré de chacun.

On profite pour ranger, faire le tri du linge sale et à 9 H 30, c’est la remise des statistiques pour les différentes instances.

Puis on va manger et, peut-être se balader. On verra. Rendez-vous ce soir.

En fait, l’après-midi se passe doucement et nos projets de promenade sont annulés par la chaleur et le besoin de se poser.

On profite donc de cette journée de détente pour se reposer. Le repas de midi est géré par nous-même et pour la première fois, nous n’avons pas de riz, poisson, mais des sardines à l’huile avec des tomates.

Le soir, nos intendants étant comme nous en repos, nous prenons  au restaurant du campement le repas, qui est de gala : canard aux oignons avec des frites !!! (le canard était bien osseux et je ne peux que sucer quelques morceaux, mais la sauce est bonne !).

02 mai 2012

Nous découvrons le nouveau centre de santé de NIOUMOUNE, presque un rêve. Malheureusement, les citernes d’eau qu’on aperçoit ne sont pas fonctionnelles (tuyaux percés). Nous n’aurons donc pas d’eau courante. Le bureau est cependant confortable : un lit d’examens avec table et chaises.

La consultation est agréable avec des pathologies diverses et même une insuffisance aortique, d’origine syphilitique…

Le repas est pris sur place, car dans la matinée, quelques femmes du village ont cuit, sous nos fenêtres du riz et du poisson.

 

Il fait une chaleur écrasante.

Après le repas rapidement pris, nous terminons au plus vite les consultations habituelles, sous le soleil, la dentiste peine toujours avec ses multitudes d’enfants
et les mauvaises conditions de travail.

Vers 16 ou 17 H, retour au campement et dès l’arrivée, je vais à la douche qui est dans le campement. Ensuite, farniente avec un livre, en attendant l’heure de la belote.

Celle-ci arrive. Il fait moins chaud. On termine la partie. Puis repas autour d’un poisson (otolite) grillé avec aïoli de pommes de terre et carottes, et dans la brusque fraîcheur du soir, c’est le coucher.

03 mai 2012

Jeudi, nous n’avons pas de nouvelle du débat Sarkozy – Hollande et en vérité, on s’en fiche, car ici on est loin de tout cela. Le retour à la civilisation  demandera une période d’adaptation, les problèmes nationaux nous sembleront bien futiles, enfin on verra !

Après le petit déjeuner, vers 8 H, départ pour le centre de santé où une foule semble nous attendre.

La matinée se déroule sans problème et j’écris ces lignes en attendant le riz, poisson qu’on ne manquera pas de nous servir.

Après le repas qui n’a pas trahi ses habitudes, on revoit quelques patients rares, car la sieste est sacrée.

Retour au campement, repos avec lecture et belote pour notre petit clan (on perd encore). Repas préparé par nos intendants et nuitée.

Présentation de notre ONG à la date du 23 décembre sur ce blog.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *