L’IRD: communication sur une recrudescence du paludisme

L’IRD (Institut de Recherche pour le Développement – ex ORSTOM) fait une communication alarmante dans « The Lancet » sur une remontée du paludisme dans un village test du Sénégal, situé  au nord de la Casamance à la frontière avec la Gambie. Cela ne correspond pas encore à notre expérience sur les villages de la Basse Casamance où nous intervenons trois fois par an lors de nos missions itinérantes mais évidemment on peut penser à juste titre:

– que les moustiques deviennent résistants aux insecticides utilisés dans l’imprégnation des moustiquaires distribuées au Sénégal comme ailleurs.

– que l’immunité des villageois diminue dans la mesure où ils  sont bien moins atteints par le  Plasmodium, agent du paludisme.

RFI diffuse cette information ce matin:

Sanjay Sojwal/World Vision

Par RFI

Après une nette baisse du paludisme dans plusieurs pays africains ces dernières années, -baisse due à l’introduction de nouveaux médicaments  et la distribution de moustiquaires imprégnées-, la maladie connaît une recrudescence inquiétante. Des chercheurs de l’Institut français de recherche pour le développement (IRD) ont publié dans la revue scientifique britannique The Lancet les résultats de leurs observations d’un village du Sénégal, Dielmo.

De janvier 2007 à décembre 2010, les chercheurs de l’IRD ont assuré le suivi des habitants et traité les cas de paludisme avec les thérapies à base de artémisinine. En juillet 2008, ils ont distribué des moustiquaires imprégnées d’insecticide. Trente mois après la distribution des équipements, soit entre septembre et décembre 2010, les chercheurs ont observé un rebond de la maladie, en particulier chez les adultes et les enfants de plus de 10 ans.

Dr Jean-François Trape, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développementLa contrepartie de l’introduction de nouveaux médicaments combinée à la distribution des moustiquaires est une perte de l’immunité et une augmentation de la résistance des anophèles aux insecticides imprégnant ces moustiquaires.Écouter (01:03)

 

 

 

 

23/08/2011 par Michèle Diaz

Le village de Dielmo accueille des recherches scientifiques sur le paludisme depuis 1990.

Malaria morbidity and pyrethroid resistance after the introduction of insecticide-treated bednets and artemisinin-based combination therapies : a longitudinal study. The Lancet. 18/8/2011.

Paludisme : les moustiques font de la résistance. IRD. 18/8/2011.

Tout ceci évidemment va à l’encontre de la notion diffusée par les spécialistes lesquels promettaient une éradication à venir du paludisme d’ici quelques années…Une généralisation ne s’impose peut-être pas…

Présentation de notre association ANIMA en date du 28 février sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *