Mission itinérante en Casamance en octobre 2009 – chapitre 2

Il m’a fallu dans la matinée que nous passons à Dakar, avant le départ du ferry  aller saluer l’équipe  AGS qui a pris en charge toutes les formalités de débarquement de la palette ophtalmologique et régler nos dettes pour cette opération. Merci Natacha d’avoir tout organisé. Le patron, Jean-Noël B. nous retient Sophie et moi, dans son bureau et pendant plus d’une heure et demie, nous allons discuter de plus chaleureusement des  problèmes du Sénégal et des difficultés à organiser toutes les actions de soutien à ces populations. Nous le remercions vraiment de nous avoir octroyé pour la « nième » fois  le précieux soutien logistique de son entreprise de déménagements tout en ne demandant aucune rémunération et en ne nous faisant régler que les débours vis à vis des autorités sénégalaises….Merci également pour son accueil toujours aussi rayonnant.

Nous passerons aussi un coup de téléphone au commandant Niang, patron du cargo « Oméga » qui a pris en charge   jusqu’à Zig depuis Dakar la palette ophtalmo; merci à la compagnie TMC de Vannes à qui appartient ce cargo, propriété  voici quelques années d’Etienne  qui nous avait, de même, souvent rendu de tels services.

C’est de l’espace Thialy que nous partons pour le ferry. Depuis l’accident du « Joola » en 2001 (voir notre article sur ce blog en date du 1er novembre 2007) les conditions d’admission à bord sont réglementées à juste titre avec de multiples contrôles de notre identité.  Ce qui est certain c’est que l’on ne facilite pas vraiment la prise des billets puisqu’elle ne peut se réaliser depuis la France ; uniquement sur place  avec nécessité de présenter le passeport ou une copie certifiée et surtout ,  il est impossible de se faire rembourser le billet en cas de défection, comme c’est le cas, cette fois, pour Michel qui devait se joindre à nous comme dentiste ; il a dû annuler  sa venue en raison d’importants problèmes dans son appartement à régler impérativement.

L’avion  qui assure la liaison Dakar-Ziguinchor ne fonctionne plus depuis plusieurs mois en raison des ennuis d’ « Air Sénégal » qui a déposé le bilan. Les places sur le ferry se doivent donc d’être réservées longtemps à l’avance; il est évident que deux rotations par semaine ne suffisent pas à  faire face à  la demande. De nombreux passagers ne peuvent obtenir une place et devront attendre  la semaine prochaine puisqu’il n’ y a déjà plus de places sur le prochain bateau en fin de semaine.

imgp3543.1257501945.JPG

Pour l’admission à bord  nous ne sommes pas astreints, comme la dernière fois, une longue queue sous le soleil: net progrès des plus appréciables! Une nouvelle gare maritime est en construction et devrait faciliter et raccourcir  les formalités  d’embarquement. Le ferry est agréable, propre, bien tenu, peu bruyant: nous sommes installés dans une cabine de quatre, confortable avec douche chaude!

imgp3127.1257501823.JPG Descendre des lits superposés les plus hauts se révèle plutôt sportif et on se demande comment peuvent faire certaines personnes peu lestes car l’échelle de descente est impraticable.

imgp3125.1257501697.JPG

Vous trouverez tous les renseignements sur notre association ainsi que ses coordonnées en consultant sur ce blog la présentation d’ANIMA à la date du 2 octobre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.