Mars 2008 Mission médicalisée en Casamance Chapitre 15

Vendredi matin : comme l’écrit Dominique sur le cahier de consultations c’est le Printemps !

Mais vendredi après-midi est le Vendredi Saint des chrétiens. La procession quitte l’église pour un chemin de croix tout au long de l’unique rue qui mène à l’embarcadère, en faisant halte devant les arbres où sont accrochés les panneaux annonçant chacune des stations…Je pense au chef d’œuvre de Hadyn (sept paroles du Christ en croix)…Nos trois infirmières désoeuvrées se sont assises sur un banc sans se rendre compte que c’est justement l’une des stations où va s’arrêter la procession ; elles mettent un certain temps à réaliser cependant que Bernardin, lui qui fait partie de la cohorte, essaie de les faire déguerpir ….

Samedi soir ce sera la fête. Comme le week-end suivant se tient le festival de Kafoutine où le village va présenter le spectacle mis au point par sa troupe depuis des semaines nous aurons droit à la générale. Chants, danses, mouvements de femmes pour mimer les pirogues qui vont et viennent…Je ne sais pas ce qu’il en aura été à Kafountine mais un effort important a été effectué par ce petit village en particulier au niveau des costumes.

Cependant que Kim s’en est allée vers Nioumoune, Fernand part avec Séraphin sur Kafountine par la pirogue régulière, le courrier si l’on peut dire, afin de renouveler son stock et de ne pas nous laisser dépérir de faim ! Nous sommes pourtant tout à fait « bichonnés » et ne saurions en aucun cas nous plaindre.

fernand-se-surveille.1211812855.JPG

Fernand se surveille…

 

Il n’est question dans les conversations avec les locaux que du Père Alain Diedhiou qui se trouve en Avignon et que Jean, notre ORL connaît parfaitement. Depuis le décès au Val de Grâce à Paris à Noël 2006 du père Diamacougne, héros et chantre de la résistance indépendantiste en Casamance le père Alain semble avoir repris son rôle de modérateur et de pacificateur…

ce-nest-quun-au-revoir.1211813132.JPG

Ce n’est qu’un au revoir, mes frères….

 

Dimanche de Pâques : nous quittons Boune, ses gentils habitants et ses féroces « mout-mouts » qui ne nous ont guère laissé de répits…Avant de monter dans la pirogue nous chantons aux « Bounois » « Ce n’est qu’au revoir » et quittons ce sympathique village pour gagner sans encombres, en une heure et demi, Kouba, endormi en ce dimanche de fête.

 

casse-croute-a-bord.1211813061.JPG

Repas à bord de la pirogue

 

termitiere-kouba.1211812984.JPG

Termitière à Kouba

Nous nous installons en nous répartissant dans la maison de passage et la nouvelle case de santé en construction. Je trouverai d’ailleurs sur le site ANIMA un message des constructeurs de cette case cherchant à prendre contact avec nous mais nous donnant des coordonnées incomplètes…Mes tentatives pour leur répondre et remonter jusqu’à eux se sont montrées infructueuses pour le moment : nous allons bien finir par nouer le dialogue et nous concerter quant à l’avenir de cette superbe case de santé qui a bien avancé et dont on peut espérer une mise en fonction début 2009.

Nous commencerons à travailler ce lundi de Pâques avec Arsène et Nicolas l’agent de santé de Hillol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *