L’Arche de Zoé

Quelques courtes réflexions à propos de cette très douloureuse affaire de « L »arche de Zoé »…même si l’on ne sait encore pas tout et s’il faut respecter la présomption d’innocence…

Tout d’abord une O.N.G. est une organisation non gouvernementale et cela est une bonne chose…Qu’on ne tombe donc pas sur le dos du gouvernement…

Quelqu’un qui est décrit par ses proches comme un « fonceur » de bonne foi a entraîné dans son sillage des bonnes volontés qui pâtissent aujourd’hui de la totale inadéquation de sa réponse à un véritable et douloureux problème, celui des réfugiés, celui de la guerre au Darfour…

C’est l’enfant qui est, qui doit rester, au coeur du problème! « l’Arche de Zoé » a-t-elle refléchi vraiment à cela? On ne peut que s’interroger sur les motivations de ces familles françaises qui, certes, ont cru bien faire: on ne s’improvise pas famille d’accueil! et là aussi la bonne volonté ne suffit pas. Ces familles s’étaient-elles engagées à élever dans la religion musulmane des petits musulmans arrachés à leur terre d’Islam? Négliger cet aspect essentiel pour un musulman c’est admettre qu’on n’a rien compris sur le terrain…Ne pas s’étonner des réactions que l’on a ainsi provoquées!.. et ce n’est pas fini probablement puisque on assiste localement à une entreprise de diabolisation de cette action… Et puis et surtout et avant tout ces enfants n’étaient pas orphelins, pas en danger de mort immédiate, même pas adoptables ni aux yeux de la loi française ou tchadienne, ni à celle de la religion islamique…

L’humanitaire consiste à répondre à une demande et en l’occurrence cela n’est pas le cas…Oui il y a le droit d’ingérence et oui éventuellement le droit à la désobéissance civile mais alors cela doit être absolument motivé et se faire, me semble-t-il, en pleine clarté et en le proclamant…

Nous demandons bien sûr la plus grande des clémences pour tous les accompagnants bénévoles qui se retrouvent embourbés dans cette triste affaire et la clémence pour leur chef si cela peut lui servir de leçon…: on ne s’improvise pas humanitaire; il ne convient pas de chercher à tromper sciemment les dirigeants, les habitants d’un pays et à contourner ses lois… et encore ne faut-il pas songer à ceux que l’on entraîne avec soi dans une aventure qui peut tourner mal… et qui vient de mal tourner…

Il est évident que les journalistes inculpés n’ont aucune raison de l’être et doivent être relâchés au plus vite pour pouvoir poursuivre leur travail.

Comments

  1. arretons de faire tout et n’importe quoi, l’argent de la rançon va servir pour des armes,tout cela a cause de bobos, et faire venir des enfants qui vont se retrouver dans des familles d’adoptions (dans des superbes villas certes), pour des femmes de ne travaillant pas mais voulant se donner bonne conscience afin d’exister, guignols

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *