POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME AU MALI

Le Mali a élaboré et mis en place depuis 1993 un Programme National de Lutte contre le Paludisme et a adhéré en 98 à l’initiative « Faire Reculer le Paludisme ».

Le paludisme demeure un problème prioritaire de santé publique: une révision de la politique de lutte est donc proposée dans ce document de référence publié par La DIRECTION NATIONALE DE LA SANTE de la République du MALI.

La Ministre de la Santé, Mme MAIGA Zeinab Mint YOUBA invite dans la préface tous les responsables et en particulier les partenaires au développement à considérer ce document de politique et les directives techniques qui le renforceront comme la référence nationale en matière de lutte contre le paludisme et à se l’approprier.

INTRODUCTION

Le paludisme touche près de 100 pays dans le monde et constitue une endémie majeure dans 43 pays Africains: 90% des 300 millions de cas (dont au moins un million de morts) se produisent en Afrique Subsaharienne.

Au MALI le paludisme se caractérise par son endémicité dans les régions du centre et du sud et par son potentiel épidémique au nord. Le nombre de cas enregistrés officiellement (850000 en 2004) est très en deça de la réalité dans la mesure où la majorité des cas sont traités à domicile ou au niveau communautaire loin de toute structure sanitaire. Par ailleurs la faible utilisation d’examens de laboratoire (et l’absence de techniciens de laboratoires…) limite la précision du diagnostic.

Tout comme dans le reste de l’Afrique la situation s’est aggravée ces dernières années

  • du fait de la résistance du parasite à l’antipaludéen de faible coût le plus utilisé la Chloroquine , résistance favorisée par l’automédication, par la qualité incertaine de nombre de médicaments , par la prise en charge inadéquate des accès de paludisme en particulier chez les enfants de moins de cinq ans, par la faible observance de la chimioprophylaxie chez la femme enceinte
  • du fait de la résistance du vecteur (l’anophèle femelle) aux insecticides même si les produits utilisés pour l’imprégnation des moustiquaires restent efficaces.

N’oublions pas l’impact économique : pertes estimées à 12 milliard d’US$ en 2000 pour l’Afrique.

AXES STRATEGIQUES

  • La chimioprévention
    Le médicament pour le traitement préventif intermittent reste la Sulfadoxine-Pyriméthamine, administrée sous observation directe au cours des consultations prénatales et ce gratuitement.
  • La lutte antivectorielle
    Elle a pour but de réduire voire de supprimer la transmission du paludisme
    – par la promotion de l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide qui sont distribuées gratuitement aux femmes enceintes au cours de la consultation prénatale et aux enfants de moins de cinq ans après la vaccination anti rougeoleuse ou au cours de la consultation des enfants sains. es campagnes d’inprégnation-réimprégnation de moustiquaires seront organisées.
    – Lutte anti larvaire, pulvérisations intra et extra domicilaires, promotion de l’hygiène et de l’assainissement.
  • Prise en charge des cas
    Traitement du paludisme simple: il fera appel à la combinaison Artesunate + Amodiaquine après confirmation du diagnostic par le laboratoire ou à partir des tests de diagnostic rapide. Les enfants de moins de 5ans seront pris en charge gratuitement.
    Traitement du paludisme grave et compliqué: la quinine reste le seul médicament; toute femme enceinte présentant un accès devra être traitée par la quinine tandis que la gratuité est assurée pour les enfants de moins de 5ans.
  • La communication: chaque stratégie de lutte contre le paludisme comportera un volet IEC spécifique. Seront développés les plaidoyers en direction des leaders politqiues et des partenaires, la mobilisation sociale en direction de tous les intervenants, la communication pour le changement de comportement.
  • Les recherches opérationnelles accompagneront la mise en oeuvre de la nouvelle politique
    – pharmacovigilance des antipaludiques
    -suivi de la qualité, de la distribution et de l’utilisation correcte des médicaments et des tests de diagnostic rapide
    – suivi de l’efficacité des médicaments et insecticides
    – suivi de l’efficacité des procédures chez la femme enceinte et l’enfant de moins de 5 ans
    – dix sites sentinelles ont été identifiés

Le suivi et l’évaluation des activités resteront du ressort du Ministère de la Santé: le processus de décentralisation entamé permet d’obtenir l’engagement des collectivités à travers la participation communautaire. Les partenaires de la lutte sont réunis au sein du groupe Paludisme tandis que les ONG/Associations qui oeuvrent dans la promotion des matériaux traités aux insecticides sont réunies au sein du GroupePivot/Santé Population.
Une collaboration avec les autres pays et les institutions sous-régionales est développée au sein de plusieurs cadres.

Comments

  1. Bamako le 19 août 2009

    Publifirst
    Société de communication
    Hippodrome
    Téléphone : 66 05 20 23 / 79 49 63 27
    Adresse Email : vision santemagazine@yahoo.fr

    A l’attention de Madame, Monsieur le responsable du conseil national de lutte contre le paludisme,

    Madame, Monsieur

    Pour la première fois au Mali, la société Publifirst vous présente le magazine de la santé. Une édition trimestrielle, illustrée, qui traite de l’actualité sanitaire dans notre pays et au-delà de nos frontières.
    Comme vous pourrez le constater dans le sommaire du mois prochain, dont nous vous dévoilons ici en exclusivité le contenu, Vision santé magazine ne se veut pas une encyclopédie de la santé mais un véritable espace d’information et de dialogue alternatif.

    L’Afrique est depuis toujours le mauvais élève de la santé publique. Toutes les statistiques nous accablent et cette situation porte un préjudice incommensurable à ce continent.

    Du Sida au paludisme en passant par la malnutrition et ses incidences dévastatrices, le verdict est tombé : l’Afrique est condamnée à se relever. Le Mali n’est pas en reste de cette tragédie et en subit de la même manière que les autres, parfois même avec un fatalisme coupable, les conséquences.
    Aujourd’hui de nombreuses choses sont réalisées pour la santé en Afrique et en particulier dans notre pays.

    La volonté politique est manifeste de surmonter l’insupportable, les organisations sanitaires nationales et internationales ont un engagement salutaire sur les fronts les plus difficiles. Le combat est rude car au-delà des difficultés à lutter contre les maladies, il faut également s’atteler à surmonter les barrières psychologiques et culturelles comme par exemple pour l’excision.

    D’énormes efforts sont consentis sur tous les fronts pour que la santé au Mali ne soit plus un luxe ou l’apanage de quelques uns. Le gouvernement malien via de département de la santé, dans la mise en application du programme de développement économique et social du Président de la république, réalisé d’énormes projets pour le plus grand bien de nos compatriotes. La césarienne gratuite, les moustiquaires imprégnées, la construction des centres de santés…

    Vision santé magazine se veut le porte parole de l’ensemble des actions en faveur de la santé au Mali et dans le monde.

    C’est fort de ce qui précède que nous sollicitons un partenariat avec le conseil national de lutte contre le paludisme afin de devenir le support de diffusion magazine de toutes ses réalisations.

    C’est un magazine illustré, trimestriel qui bénéficie d’une large diffusion puisqu’il est distribué notamment au consulat général du Mali à Paris, dans les agences bancaires maliennes représentées à Paris, dans sept agences de voyage à Paris, auprès des associations maliennes en France et dans certains foyers africains.

    Au Mali il est distribué dans tous les départements ministériels, toutes les organisations internationales répertoriées au Mali, toutes les pharmacies, tous les cabinets médicaux, le conseil de l’ordre des médecins, les centres de santé, les grands hôtels de la capitale, à l’aéroport, dans les agences de voyage et bientôt à l’intérieur de certains avions, à la jeune chambre internationale, dans toutes les ambassades et consulats accrédités dans notre pays, auprès des organisations féminines, dans 34 grandes entreprises sélectionnées…

    Organisations sanitaires nationales et internationales, agences de communication et annonceurs, nous vous invitons à profiter des offres tarifaires exceptionnelles que nous vous proposons pour vos publications, publireportages et insertions publicitaires.

    Vous remerciant par avance de l’intérêt que vous voudrez bien porter à notre demande, veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de ma très haute considération.

    NB :
    Date prévisionnelle de parution Octobre 2009 / Fréquence de parution : Trimestriel
    5000 magazines imprimés par édition

    Mory Keita
    Directeur de publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *