Chapitre 26: mission médicalisée en Casamance en Janvier 2007

 

LES 25 PREMIERS CHAPITRES SE TROUVENT SOUS CELUI-CI en ordre dégressif

BANDIAL en cette soirée du lundi 29 Janvier

Dans la nuit éclairée par la lune, quasiment pleine, souffle le vent qui dépose son sable sur nos paupières et nos conjonctives: ah les yeux africains! Agressés par le vent, le sable, la poussière, le soleil, ils souffrent sans cesse: nous ne pouvons que proposer de laver les yeux tous les jours, matin et soir et de se protéger au plus fort de la journée par des verres solaires dont bien peu disposent. Conjonctives irritées… paupières déformées par le trachome qui les retourne inexorablement en dedans si bien que les cils vont venir balayer la cornée et la détruire à tout jamais…

243-400.1175667867.jpg

ptérygions s’avançant sournoisement depuis le coin de l’oeil en languettes envahissantes, parfois bulleuses, jusqu’à venir menacer de recouvrir la pupille; si cette prolifération n’est pas réclinée à temps la cicatrice qui suivrait son ablation serait tout aussi opacifiante; la taie résultante resterait indélébile, voilant le regard de cet oeil perdu…Cataracte attaquant le cristallin et transformant en perle blanche opaque la pupille…

751-400.1175667741.jpg

Il me semble que ces yeux résument bien la dureté de la vie des Africains et la pauvreté des moyens que nous pouvons proposer face à cette âpreté de l’existence pourtant vécue dans la joie, l’intensité et l’exhubérance des réactions comme ces chants et danses de cette soirée…pauvres yeux larmoyants, irrités, colorés de brun par les limbo-conjonctivites, abîmés par les taies cornéennes, les kératites, les traumatismes…parfois vidés de toutes leurs humeurs se dissimulant sous une paupière creuse et presque fermée;

312-400.1175667784.jpg

j’ai été impressionné qu’à Bandial tous les consultants (sauf une seule qui était pourtant quasiment aveugle…) aient commencé leurs doléances par « Les Yeux!!! »…Mal aux yeux; ça pique,ça gratte,ça colle le matin, je vois sombre, je ne peux pas lire le soir, je ne peux même plus enfiler une aiguille, je peux voir loin mais je ne reconnais pas les personnes…est-ce que je peux avoir des lunettes? Et moi ce soir… j’ai mal aux yeux, je me frotte les paupières qui pleurent sous le sable pendant que dansent les femmes et que claquent frénétiquement les bouts de bois de palmier.

750-400.1175668669.jpg

Deux femmes viennent me voir sur mon banc en retrait de la foule; »ils vont bientôt romper »m’assurent-elles et je comprends que la fête va se terminer! Effectivement très vite tout s’interrompt et nous partons tous les quatre escortés par une kyrielle de gamins jusqu’au petit pont où les enfants nous quittent joyeusement en courant à toute allure sur cette digue sur laquelle nous avons pour notre part tant de de difficultés à cheminer…

Dans le calme revenu, l’annexe avance doucement sur le bolong pour regagner le voilier au mouillage. Sous la lune étincelante je pense que pourtant se lève un immense espoir en ce qui concerne ces pauvres yeux africains; ainsi des cataractes qu’il devient possible d’opérer correctement en renonçant à la technique ancestrale de luxation en dedans du cristallin pour réaliser, après extraction de ce cristallin, la mise en place d’un implant qui apporte soudainement une vision claire à celui qui vivait dans l’obscurité. Ainsi de la correction optique: une unité s’est montée à Bignona et permet de prendre en charge un nombre croissant d’yeux atteints de cataractes…Et puis Corine distribue des lunettes aux presbytes et aux enfants…Un protocole est signé entre ANIMA, l’association Helen Keller représentée par Nadine engagée de toutes ses forces dans ce combat, la région médicale et le centre de Bignona. Grâce à Corine et à tous les verres qu’elle a pu rassembler un atelier d’optique va s’ouvrir à Bignona…

611-400.1175668360.jpg

la lampe à fente ANIMA sera confiée à Bignona et nous la retrouverons lors de nos missions…Et puis l’on sait depuis quelques années que le trachome peut être combattu par un antibiotique en prise unique; cet antibiotique commence à être diffusé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *