Décès de Daniel SCHWARTZ

 

Il n’était pas médecin mais polytechnicien et devint cependant Professeur titulaire à la Faculté de Médecine ParisXI-Orsay.

C’est Daniel Scwartz qui a introduit en France la méthode statistique en médecine en créant notamment le CESAM (Centre d’enseignement de la statistique appliquée à la médecine et à la biologie médicale) qui a formé des milliers de médecins aux méthodes statistiques.

Je fus ainsi l’un de ceux qui apprirent  au CESAM les « stats » dans les années 68-69 : un enseignement par correspondance, novateur et efficace, a permis et permet encore aux médecins et biologistes  de comprendre et de pratiquer cette science indispensable qui intègre toute la variabilité du  «biologique ». Il a participé ainsi au développement des essais thérapeutiques en en définissant avec Joseph Lellouch, les règles morales (lors du tirage au sort des patients et l’utilisation des placebos par exemple).

Mathématicien «doué d’une impressionnante puissance logique,  il était animé d’une très grande curiosité à l’égard de tous les domaines de la vie – les plantes, les fleurs (il était un spécialiste des tulipes) – mais également la littérature et le théâtre » se souvient Alfred Spira.

Daniel Schwartz vient de décéder à Paris le 6 septembre dernier, à l’âge de 92 ans.

 

« Le Monde » publie dans son numéro daté du 9 septembre une biographie de  ce maître de l’épidémiologie française…

 

Vous trouverez sur ce blog, à la date du 17 juin, une présentation complète de l’association ANIMA avec toutes les coordonnées.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *