Mission itinérante sur les îles de Basse-Casamance en mars 2009 chapitre 13

 Nous faisons donc halte à Nioumoune pour quelques jours. Première bonne nouvelle Moussa a pu signer une prolongation de son contrat si bien qu’il reprend en main le poste de santé qu’il avait été contraint d’abandonner en fin d’année…Les autorités n’avaient pas la possibilité matérielle de  renouveler les contrats des infirmiers chefs de poste en brousse. L’absence de l’infirmier a vite d’importantes répercussions en chaîne puisque les consultations médicales ne sont plus assurées ainsi que les vaccinations, non seulement sur le poste de santé lui-même mais aussi sur les cases de santé qui en dépendent…Ainsi plus de CPN (consultations prénatales), plus de consultations de nourrissons, ce qui s’ajoute à la non protection des enfants par les vaccinations essentielles et entraîne vraiment une détérioration de la santé maternelle et infantile.
Emma  en formation de matrone devrait être arrivée depuis plusieurs semaines mais sans que je comprenne vraiment pourquoi son arrivée est repoussée au prétexte que les femmes du village attendent la fin des travaux champêtres pour organiser la fête qui marquera le retour d’Emma dans son village comme agent de santé et comme matrone…ANIMA est d’accord bien sûr pour financer par la poursuite de la bourse quelques semaines supplémentaires de formation  d’autant que cela permet à Emma de travailler encore sous la direction de Camara l’infirmier ainsi que de la sage-femme de Kafountine…
On reprend la médecine scolaire à la bibliothèque où Adélaïde nous donne la main tout en surveillant sa classe maternelle. On a quelque  peine à s’y retrouver parmi les nombreux dossiers et le fait que les enfants sont incapables de dire s’ils ont déjà subi leur visite scolaire !

dsc05610.1246974651.JPGLa maternité où nous effectuons les consultations de médecine générale et le dispensaire où sont installés d’une part nos dentistes et d’autre part ophtalmo et opticien sont en ordre…On revoir nos deux petites sourdes Lucie qui vient se jeter dans mes bras et Anna moins démonstrative !…L’appareillage de la première ne lui apporte hélas pas  d’amélioration substantielle  alors que la seconde profite mieux de l’aide acoustique qui lui est offerte. Magali qui a passé quelques semaines  en face sur l’île de Karabane a pu venir quelques fois pour essayer de les faire travailler. Emeline après la mission de janvier n’est pas repartie et a passé du temps à Nioumoune où elle s’est investie au poste de santé.

dsc05550.1246974503.JPGElle semble vraiment heureuse de cette longue présence en Casamance qui lui aura apporté beaucoup de bonheur auprès des Diolas qui l’ont fort bien reçue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *