Collaboration avec Planète Ecoles

Renée, membre de Planète Ecoles, est passée nous voir ce week-end et a pu repartir avec une dizaine de colis d’ouvrages médicaux (livres et revues) que nous avions pu récupérer à la Faculté de Médecine du Kremlin-Bicètre grâce à l’obligeance de la responsable et de Béatrice, médecin Inserm qui est venue faire un tri. Merci à toutes les deux. Nous sommes satisfaits de voir que ces ouvrages vont être acheminés, non sans quelque retard bien sûr, en Casamance pour être remis aux étudiants en médecine locaux et ceci par le biais de cette association amie qui travaille en Casamance et a ainsi pu construire des bibliothèques dans plusieurs villages où nous avons l’habitude de travailler (Haer, Diogué, Hitou où l’association soutient le jardin d’enfants).

Planète Ecoles soutenue par la région Aquitaine

 a pour but :

 

* d’aider des classes, des écoles dans des pays où la déscolarisation fait progresser l’analphabétisme
et bloque ainsi leur développement ;

* de promouvoir des échanges avec des classes françaises, des associations ;

* d’organiser rencontres, expositions, réunions dans les établissements scolaires, séances de cinéma ;

* de rechercher des partenariats avec des associations, des collectivités afin de donner des informations
concrètes sur ses actions en cours, sur la vie des pays où elles sont menées, de développer son potentiel
de sensibilisation à la solidarité internationale ;

* de procurer aux enfants et à leurs familles une amélioration sanitaire par l’apport aux cases de santé,
dispensaires et autres structures de soins, des médicaments et de la parapharmacie.
L’aide à la prévention contre le Sida et la fourniture de lunettes leur apportent un soutien supplémentaire.

http://www.planete-ecoles.com/

rencontre-avec-anima.1221772471.jpg

Rencontre PLANETE ECOLES avec ANIMA à Diogué en janvier 2007

Comments

  1. bonjour, vos activités couvre en partie notre champs d’intervention car dans le cadre de l’accées à l’eau; notre projet( qui cherche des partenaire) accompagne la réalisation de micro-forage dans les écoles et la construction de latrine dans les écoles .
    Je pense que si ça vous agré on peux voir les possibilités de collaborer dans ces deux champs pour un début et construire ensemble une ligne de vie
    Cherif Bocar Sy
    Coordinateur Enda-ACAS-UE

  2. Synèse Ranarison
    Président de l’Association pour le Développement de la
    Commune ADC-106 Mandrosoa-Andramasina-Madagascar
    Télephone : +261331442081

    Mesdames,Messieurs
    Nous avons l’honneur de solliciter votre aide pour la
    création de deux écoles destinées à l’enseignement des
    enfants du village de l’Est Antanety et
    Ankombona-Commune Mandrosoa-District
    Andramasina-Madagascar.
    En effet,ces localités de plus de Milles
    habitans,située à 42 km de la capitale Malgache ne
    possède actuellement qu’une école publique primaire
    délabrée pouvant à peine accueillir quelques 75
    élèves.
    Au vu de cette situation ,notre association pour le
    developpement de la Commune essentiellement composée
    de personnes de bonne volonté projette de construire
    deux écoles qui comprendraient 3 salles pouvant
    accueillir 150 élèves.Actuellement,nous avons pu mener
    les réalisations suivantes :
    -Un Centre d’information et bibliothèque avec salle
    d’oeuvre
    -Une volontaire pour la sensibilisation de la lutte
    contre le sida-vaccination-planing familiale…au
    Centre de Santé de Base Niveau II
    -Aide les enfants orphélins et les pauvres dans notre
    Commune.
    -Projet en cours;l’adduction d’eau pour les 2
    Quartiers
    -Réhabilitation de Centre de Santé de Base Niveau II
    et le Dispensaire
    Toutefois,nos moyens s’avèrent insuffisants à la
    poursuite de notre projet de développement.Aussi
    faisons-nous appel à votre collaboration pour la
    construction de ces écoles.
    Sur ce ,Mesdames,Messieurs ,en espérant oeuvrer trés
    prochainement avec vous pour le mieux ¨être des
    enfants de 150,nous vous prions d’agrée l’expression
    de nos salutations distinguées.

    Devis : 25.000 Euros pour une ecole

    CREATION D’UNE NOUVELLE ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE A ANKOMBONA
    2008-2009

    Objectif général : favoriser l’égalité des chances des élèves grâce à la présence d’une école

    de proximité, et leur permettre d’acquérir une formation de base nécessaire à l’amélioration

    de leur future situation sociale, culturelle et économique.

    Objectif spécifique : construction d’une école primaire publique pour les

    villages d’Ankombona dans la Commune Mandrosoa Andramasina, Madagascar . La construction d’une école avec un autre instituteur permettrait un enseignement de meilleure qualité pour plus d’une centaine d’enfants concernés par ce projet.

    Demandeur :

    LOCALISATION EXACTE DU ou DES VILLAGES CONCERNES :

    • Ankombona

    • Commune rurales de Mandrosoa Andramasina

    • Région Analamanga.

    • District d’Andramasina

    • Zone moyen Est de la capitale, Antananarivo, Madagascar

    Itinéraire :

    ITINERAIRE KM DUREE MOYEN DE TRANSPORT

    Antananarivo – Mandrosoa 42km

    +/-

    2h heures en Taxi Brousse

    Dénomination Association pour le Developpement de la Commune ADC 106 Mandrosoa Andramasina

    Adresse Mandrosoa Andramasina

    Président Synèse RANARISON

    Email jiannaval2@yahoo.fr

    Fax

    Responsable du

    projet

    Ramaroson Rakotoniaina

    Responsable de la commission Projet solidaire

    Andrianony

    Responsable au sein du village, Chef de Fokontany Manjambohitra, Commune rurale Mandrosoa

    DESCRIPTION DU VILLAGE

    Le village d’Ankombona est un village à vocation agricole (riziculture, cultures sèches,

    maraîchage, élevage, productions de case).

    Outre la pratique de la religion chrétienne, le culte des ancêtres est pratiqué dans la vie

    quotidienne des paysans.

    L’entraide est aussi pratiquée entre voisins d’un même village ou de différents villages

    dans l’esprit d’améliorer la relation sociale de la communauté villageois. Les paysans

    s’entraident quand ils sont descendants d’un ancêtre commun.

    Le concours de sodina (flûtes en bambou et/ou en tuyaux plastique) avec les deux

    tambours, entre les jeunes garçons, est une activité culturelle encore vivace dans la région.

    Lors d’une exhumation, les jeunes garçons jouent de la flûte collectivement pour animer la

    danse pendant la fête.

    Le football est le sport préféré des jeunes d’Ankombona.

    NOMBRE D’HABITANTS

    La commune connaît une population jeune (54,43% de moins de 17ans) avec ses

    10188 habitants sur 441km² de superficie1. Cela montre aussi sa faible occupation du sol dont

    la densité moyenne est de 24 habitants/km². Les paysans sans terre représentent 30 % de ces

    jeunes dont la majorité sont des femmes.

    LES REVENUS DES VILLAGEOIS ET LEURS PROJETS ECONOMIQUES :

    Un chef de ménage «journalier» qui travaille pendant un mois gagne en moyenne

    25 000 Ar (10 €/mois). S’il est aidé par sa femme ou un membre de sa famille, le ménage peut

    gagner entre 18 € et 24 € par mois.

    Ce revenu peu élevé des ménages ne leur permet pas d’avoir des projets économiques

    et les obligent à penser toujours au jour le jour. Ainsi, dans la plupart des cas, ce sont les

    ONG ou associations ou les originaires du village qui vivent à Antananarivo, qui leur propose

    de réfléchir à des projets économiques et de développement du village, ce qui peut aboutir à

    des projets comme celui-ci.

    LA SCOLARISATION DES ENFANTS

    Les villages d’Ankombona concernés par ce projet comptent 150 enfants

    susceptibles d’être scolarisés dont 70 sont déjà scolarisés dans une ecole à Mandrosoa, chef lieu de la commune depuis des années. ( 7 km )

    DESCRIPTION DU PROJET :

    Le projet consiste à améliorer les infrastructures scolaires et à mener une campagne

    d’éducation et de sensibilisation auprès des bénéficiaires pour que les enfants sachent au

    moins compter, lire et écrire.

    La construction d’une ecole permettra à tous les enfants du village et même des

    villages des alentours d’être scolarisés. Avec ce projet, l’effectif des enfants qui vont à l’école

    et surtout les jeunes filles devrait augmenter et le taux d’abandon de l’école devrait diminuer.

    De plus, la qualité de l’enseignement sera améliorer car les élèves de différents niveaux

    scolaires ne seront plus dans la même classe avec le même instituteur.

    • Les bénéficiaires du projet

    Les habitants et les élèves des villages d’Ankombona, de Manjambohitra sont les bénéficiaires de ce projet.

    • Le rôle des villageois dans la réalisation du projet

    – La construction des briques,le travail de maçonnerie, charpente et menuiserie. (main d’oeuvre)

    – Le terrain pour l’école

    – La demande au niveau des ministères de l’éducation national pour avoir un

    instituteur qui assurera les programmes scolaires.

    DEPENSES :

    ETAPES de la construction DUREE (en

    semaines ou

    en mois)

    FINANCEMENTS

    NECESSAIRES (en euros)

    Phase 1 : Fabrication des briques

    Phase 2 : Préparation du terrain,

    fondation, murs.

    Phase 3 : Toiture, transport des

    matériaux de construction, finition et

    inauguration

    TOTAL : 3 mois 25.000 euros

    • Période estimative de construction 3 mois

    • Mois favorable : novembre à janvier

    Le Président de l’Association pour le Développement de
    la Commune ADC 106 Mandrosoa-Andramasina 106
    -Madagascar

  3. BONJOUR
    nous sommes une association de developpement basee au senegal nous avions vu votre adresse sur le net concernant le partenariat nous souhaiterions entrer en contact avec votre structure pour des actions de developpement

    le bureau

  4. salut moi ses parfait jesuis artiste avec l art je forme les a base pour la sensibilisaton donc jaimerai corecpondre avec vous

  5. je suis très emus pour les initiatives en Afrique et dans le monde entier je m’apelle m. nden zacheous et je deleguè des relation exterieur .nous sommes une jeune association resident au cameroon nommè JEUNESSE ACTIVE DU BLOC CARRIER(JABC) ET je suis menbre du CONSEILE NATIONAL DE LA JEUNESSE et nous voudrions etre aussi l’une de vous partenaires.
    En esperant de vous lire sous peu

  6. Nous avons l’honneur de venir très respectueusement solliciter de votre haute bienveillance la faveur de bien vouloir accepter notre centre Orphelinat Arbre de Vie des Enfants de Klouékanmè parmi les bénéficiaires de votre institution.

    En effet l’orphelinat Arbre de Vie des Enfants de Klouékanmè dans le département du Couffo au Bénin crée en 2 Avril 2016 et autorisé sous le N° 3/021/PDM-C/SG/STCCD/ du 13/06/2016 Journal Officiel 127èm année N°15 du 1 Août 2016; elle s’occupe des enfants orphelins, des enfants de rues, des enfants et adultes handicapés de toute sorte et défend les Droits de l’enfant et de la personne humaine.

    L’ONG Orphelinat Arbre de Vie des Enfants a pour objectifs spécifiques :

    Favoriser le rapprochement des peuples à travers les échanges culturels
    Insérer les enfants déscolarisés dans les différents centres de formations
    Lutter contre la déforestation à travers la sensibilisation et le reboisement
    Permettre aux couches sociales défavorisées et vulnérables de s’auto suffire et d’être utiles à leur milieu de vie, tout en contribuant :
    à la protection des enfants orphelins vulnérable

    à la protection des handicapés moteurs et physiques
    au développement durable du social (construction et rénovation des bâtiments scolaires, sanitaires…..).
    à lutte contre les IST-VIH /SIDA et les comportements autodestructeurs,
    à la Prise en charge des enfants orphelins et des démunis
    aux nouvelles techniques agricole.
    Au développement du tourisme.
    Au développement de l’éducation

    L’orphelinat Arbre de Vie des Enfants de Klouékanmè compte aujourd’hui un bureau Conseil d’Administration composé de 9 membres qui s’occupent de 56 enfants orphelins (33 garçons, 21 filles et 8 handicapés)

    Nous attendons de ce partenariat un appui technique et matériel pour bien assumer la mission que nous nous sommes assignées.

    Il s’est doté école maternelle pour l’éducation des enfants à la base.

    Dans l’espoir d’une suite favorable à notre requête, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président ou Directeur, l’expression de notre plus haute considération.

    Le Président,

    Félicien AGOH

    Siège : Klouékanmè

    BP : 30 Klouékanmè

    Couffo

    R. Bénin

    orphelinarbre@gmail.com

    http://www.orphelinarbrevie.org

    Association:

    Année 2016/N°03/021/PDM-C/SG/STCCD

    JO : 127 èm année N° 15 du 1 août 2016

    1. Nous vous remercions pour votre message. NOus n’intervenons qu’au Mali et en Casamance au Sénégal. Petite ONG nous ne pouvons pas nous disperser. Bon courage dans votre travail qui mérite respect et admiration. Bien à VOus. Yves Menguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *