MISSION en Casamance du 25 Septembre au 23 Octobre 2007 Chapitre 20

Après Nioumoune nous gagnerons Haer. Philomène la matrone qui organise chaque fois notre venue n’est pas là cette fois puisqu’elle suit à Ziguinchor sa formation d’aide-infirmier, grâce à la bourse que lui procure ANIMA. Nos amis italiens avaient promis de prendre en charge ces frais mais ne parviennent pas à réunir les fonds si bien qu’ANIMA a décidé de suppéer à leur carence, peut-être et espérons le provisoire, en incitant fermement Philomène à commencer immédiatement en Octobre sa formation et en avançant l’argent nécessaire.

bolong-haer.1199018016.jpg

Comme toujours accueil chaleureux sur la plage ou finit le bolong étroit qui mène au village. Danses et musique pour nous accueillir pendant que toutes nos affaires sont peu à peu débarquées de la pirogue, venue s’échouer à quelques mètres du rivage: il faut donc se mouiller les pieds pour gagner la terre ferme.

danses-a-haer.1199018646.jpg

Les consultations peuvent commencer rapidement. Nous verrons donc en une journée 71 consultants. Ce qui nous frappe immédiatementc’est de rencontrer au moins quatre bébés dont la courbe de poids s’est brutalement cassée; ces enfants sont « entrés en malnutrition »… nous retrouverons d’autres cas à Hitou tout comme nous en avions découvert à Kouba, Hillol et Nioumoune: une quinzaine d’enfants sur 5 villages ce qui est inhabituel pour nous. Les récoltes de riz ne sont pas suffisantes et celle à venir en début 2008 s’annonce très mauvaise…De plus beaucoup de jeunes qui constituent les forces vives de ces villages semblent ne plus penser qu’à une seule chose prendre la mer, quitter leur île en pirogue pour gagner les Canaries et espérer pénétrer en Europe, merveilleux Eldorado pour eux…Nous essayons bien de leur montrer tout à la fois les dangers encourus lors de cette traversée et l’hostilité qu’ils vont rencontrer lors de leur arrrivée mais ils ne nous croient pas et tenteront le passage, c’est certain, dès la fin de l’hivernage…Ce départ des forces vives n’est peut-être pas étrangerà ce mauvais état de santé qui semble s’installer insidieusement sur des îles où nous avions l’habitude de trouver des nourrissons du premier âge plutôt bien nourris….

une-pirogue-sur-la-casamance.1199018108.jpg

une pirogue sur la Casamance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.