CECITE et MALVOYANCE: Troubles de la réfraction

Notre ami Robert nous livre un dernier article pour clôre cette présentation de la cécité et de la malvoyance

 

TROUBLES DE LA REFRACTION OCULAIRE

DEFINITION

La REFRACTION est la déviation des rayons lumineux traversant des milieux différents. Elle se mesure en dioptries.

Reçus par un œil normal, ces rayons lumineux, et donc les images extérieures, traversent successivement quatre milieux transparents (cornée, humeur aqueuse, cristallin, humeur vitrée) et convergent exactement sur la rétine qui les transmet au cerveau, via le nerf et les voies optiques. C’est la condition d’une vision nette ou EMMETROPIE. Outre sa transparence, le cristallin, possède une certaine possibilité de modifier sa courbure, donc d’agir sur la réfraction des rayons : c’est l’ACCOMMODATION.

loeil.1188667332.jpg

 

   

Toute anomalie dans ce cheminement optique entraîne un flou des images et, en conséquence, des troubles visuels.: Hypermétropie, Myopie, Astigmatisme, Presbytie, Amblyopie , Strabisme…. A part, l’aphakie (absence de cristallin).

 

L’HYPERMETROPIE. Est due à un œil trop court. (l’œil normal mesure # 24mm). Les images se forment en arrière de la rétine. L’accommodation du cristallin permet de ramener les images sur la rétine, mais au prix d’efforts permanents sources de céphalées et de fatigue visuelle.

 

L’œil MYOPE est un œil trop long. Les images se forment en avant de la rétine.

Le myope voit mal de loin, sa vision est imprécise, il plisse les yeux. Il voit par contre très bien de près et se rapproche de ses livres et de la télévision. L’œil myope est un œil fragile, plus exposé la cataracte, aux décollements de rétine et peut masquer l’évolution d’un glaucome.

 

L’ASTIGMATISME est dû à une irrégularité des courbures de la cornée ( à un moindre degré, du cristallin). Cette cornée est plus plate dans un axe, plus courbe dans un autre. On la compare à l’ovale d’un ballon de rugby. Selon l’axe de l’astigmatisme ce sont les lignes horizontales, ou obliques, ou verticales qui sont vues floues. La vision est médiocre de loin et de près. Habituellement stable, source fréquente de fatigue visuelle, cette anomalie s’associe autant à la myopie qu’à l’hypermétropie.

 

LA PRESBYTIE (ou presbyopie)

Avec l’âge, le cristallin perd de sa souplesse. L’accommodation ne permet plus une mise au point en passant de la vision de loin à la vision de près. Les bras deviennent trop courts pour la lecture ou tout travail rapproché. Apparu à partir de quarante ans environ, ce trouble se stabilise plus ou moins vers soixante cinq ans.

 

L’APHAKIE résulte de l’absence de cristallin. Congénitale ou traumatique, elle est aussi et tout simplement la conséquence logique de l’intervention de cataracte. Longtemps elle a été plutôt médiocrement corrigée par des verres très épais. Puis est venu le progrès des lentilles pré-cornéennes. Les techniques chirurgicales actuelles d’implantation de lentilles intraoculaires résolvent de façon très satisfaisante le problème du confort visuel des opérés.

 

Les COMPLICATIONS

La presbytie n’engendre pas de complication à proprement parler, sinon un inconfort aisémentsurmontable. .
l’ Hypermétropie, la myopie et l’astigmatisme, par leur degré ou leur différence entre les deux yeux ( anisométropie), peuvent être à l’origine d’une AMBLYOPIE ( baisse de vision) unilatérale et, partant, .d’un STRABISME.

Ce défaut de parallélisme des yeux est à lui même tout une pathologie oculaire qu’il est impératif de dépister et de traiter dès le plus jeune âge. Ne serait-ce que pour déceler une cause organique et surtout assurer le développement normal de la VISION BINOCULAIRE. C’est le domaine de la rééducation visuelle, de l’orthoptie et de la chirurgie éventuelle

On a signalé plus haut les complications principales et possibles propres à la myopie : décollement de la rétine, cataracte, glaucome muet.

LES CORRECTIONS OPTIQUES

Par lunettes ou verres de contact ( lentilles) pré cornéens. Sous forme uni- ou multi-focaux ou progressifs.

La myopie se corrige par des verres divergents

L’hypermétropie par des verres convergents.

– L’astigmatisme, par des verres toriques.

La correction optique de la presbytie se fait par une addition convexe à la correction de loin.. Le myope se contentant le plus souvent d’ôter ses lunettes.

LES CORRECTIONS CHIRURGICALES.

Pour palier les impossibilités ou désagréments ressentis par le port de lunettes ou de lentilles, la CHIRURGIE REFRACTIVE rassemble les techniques micro-chirurgicales dont le but est de réduire ou corriger les troubles visuels. Deux groupes se distinguent :

La CHIRURGIE réfractive CORNENNE qui modifie la courbure de la cornée. La kératotomie radiaire a fait place aux lasers qui, sous contrôle par ordinateur, remodèlent la cornée. Soit par photo kératectomie superficielle ( PKR) ; soit par phototablation dans l’épaisseur même de la cornée, sous un volet remis en place en fin d’intervention (LASIK : laser in situ kératomileusis). Les indications : myopie inférieure à 12 dioptries, Hypermétropie inf. à 4 dioptries. Les techniques ne cessent de s’affiner avec l’arrivée de nouveaux lasers (Femtoseconde.. .)

Les IMPLANTS réfractifs INTRA-OCULAIRES : au delà des puissances ci- dessus indiquées, la préférence va aux implants (lentilles) intra oculaires de puissance adaptée et introduits en avant ou en arrière de l’iris, avec ablation éventuelle du cristallin.

En cas d’association Myopie ou Hypermétropie avec une Presbytie, on s’adresse à des implants multi-focaux.

 

La correction des troubles visuels trouve dans l’optique appliquée de plus en plus de solutions assurant confort et esthétique. Toutefois l’œil n’est pas seulement un système de dioptres, mais un organe vivant, miroir de la totalité de l’état de santé du corps humain. Et c’est l’Ophtalmologie, discipline médicale qui, seule, apporte spécifiquement une multitude de renseignements sur l’ensemble des pathologies. Ophtalmologie et Optique sont donc complémentaires.

 

Tout ce qui précède montre, s’il en est besoin, la complexité de la vision, et que le seul passage chez un opticien, si complémentaire et compétent soit-il, ne suffit pas à préserver notre santé oculaire.

Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements sur le site internet de l’OMS

http://www.who.int/blindness/causes/

Grace à Corine, maître-opticienne suisse, une unité d’optique est en  création à l’hôpital de Bignona en Casamance: ANIMA a signé, à cet effet, une convention avec la chefferie médicale régionale et l’hôpital de Bignona à l’initiative de Nadine, intervenant au nom de la chefferie médicale et de l’association Helen Keller international. Nous recherchons absolument la collaboration d’ophtalmologistes et d’opticiens pour soutenir ce projet.

Comments

  1. En effet, le Care-Help Cameroun (CHA) est une association de droit camerounais spécialisée dans les questions de santé oculaire, buccodentaire, de communication, d’information, de sensibilisation sur ces pathologies.

    Vous en souhaitant bonne réception, nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’assurance de notre parfaite considération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.